Hérault: une enseignante agressée et menacée de mort par deux parents d’élèves gitans

Par Laurent Gey - Epoch Times
8 octobre 2019 Mis à jour: 8 octobre 2019

Lundi 30 septembre, la mère et la grand-mère d’un élève de l’Hérault ont violemment pris à partie un professeur de l’école Jules-Verne de la ville d’Agde. Par ironie, les deux femmes reprochaient à l’enseignante «d’apprendre l’agressivité» à leur enfant qui venait de se battre.

Les faits se seraient produits lundi dans le bureau de la directrice mais ont été rendus publics ce vendredi dernier. Dès les premières secondes de la vidéo révélée par Midi Libre, on peut voir la mère de l’élève tenter de la frapper tout en l’insultant. Le directeur et la grand-mère la sortent alors pour poursuivre la conversation. Des menaces de mort volent alors et des insultes sont une nouvelle fois proférées : «Je vais te crever, je vais te plumer».

À l’origine de l’agression, la directrice aurait séparé deux élèves qui se battaient. Les parents de l’un d’entre eux, auraient estimé qu’elle avait touché leur fils et lui aurait demandé des explications. Les deux femmes à l’origine de l’agression se présentent comme la mère et la grand-mère de l’élève. La grand-mère affirme dans la vidéo ne pas être « française », mais « gitane ».

Aujourd’hui en arrêt, la professeure a porté plainte auprès du commissariat d’Agde, et a saisi le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). « La réaction de la hiérarchie est digne d’une mauvaise comédie. À l’heure actuelle, notre collègue n’a reçu aucun soutien de l’administration. Pire, on lui reproche d’avoir filmé la scène, d’avoir attisé la colère de la famille. On marche sur la tête », avait indiqué le syndicat national des écoles (SNE) au moment des faits.

« Je suis personnellement choquée et condamne fermement cet acte. L’agressivité et la violence sont inacceptables dans l’École de la République. J’apporte mon soutien inconditionnel à l’enseignante, au directeur d’école et à toute la communauté éducative », a déclaré la rectrice Béatrice Gille.

RECOMMANDÉ