Hillary Clinton n’écarte pas une candidature pour 2020: «J’aurais été une très bonne présidente»

Par Zachary Stieber
9 novembre 2019 Mis à jour: 9 novembre 2019

L’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton a répondu à la question de savoir si elle allait se présenter aux élections de 2020 et faire une troisième candidature à la présidence après avoir perdu deux élections, notamment sans exclure une telle candidature.

Après avoir dit en plaisantant qu’elle ne se lancerait pas dans la « course », elle a confié à un journaliste du New York Times Dealbook, mercredi, qu’elle pensait qu’il lui posait des questions sur un autre type de course.

« Il y a eu des taquineries et des allusions à l’idée que vous êtes peut-être assise dans les coulisses, à attendre pour voir si une occasion se présente », a déclaré le journaliste.

« Je pense que j’aurais été une très bonne présidente. Je pense que j’aurais pu être un leader très efficace », a-t-elle répondu aux applaudissements.

« Je pense que j’aurais pu voir qu’il y a de vrais clivages dans le pays sur toutes sortes de choses, mais j’ai certainement, pendant mes années au Sénat, en tant que secrétaire d’État, travaillé très dur, comme vous le dites, pour résoudre les problèmes, et non pour les exagérer ou les ignorer. J’aurais fait tout ce que j’ai pu pour nous positionner pour l’avenir. Je veux dire, c’est ce qu’un leader est censé faire. »

Andrew Ross Sorkin, chroniqueur du New York Times, s’entretient avec l’ancienne secrétaire d’État Hillary Rodham Clinton sur la scène du New York Times Dealbook 2019 à New York City le 6 novembre 2019. (Photo de Michael Cohen/Getty Images pour le New York Times)

« Les élections sont censées porter sur l’avenir, et le leadership doit porter sur l’avenir », a-t-elle poursuivi.

« Je pense que la dernière élection a été profondément entachée d’irrégularités et qu’il y a eu tellement de problèmes sans précédent dans cette élection qu’il est presque difficile d’y trouver un sens. Mais je voyage avec ma fille, et elle allaite toujours son nouveau bébé, alors j’ai mon petit-fils avec moi, donc, vous savez, la vie est belle. »

Ces dernières semaines, les spéculations se sont multipliées sur le fait qu’Hillary Clinton ou un autre démocrate pourrait se lancer dans la course aux élections primaires, craignant qu’aucun des candidats actuels ne puisse battre le président Donald Trump.

Hillary Clinton a perdu contre Trump en 2016 mais a remporté le vote populaire, et certains démocrates pensent qu’elle pourrait gagner une revanche.

Des informations ont été publiées à la mi-octobre, citant l’inquiétude des donateurs et des militants démocrates au sujet de la situation actuelle et affirmant qu’Hillary Clinton, l’ancien maire de New York Michael Bloomberg, l’ancienne première dame Michelle Obama ou une autre démocrate bien connue pourraient se lancer dans la course à l’élection présidentielle.

Philippe Reines, l’un des principaux conseillers de la dernière campagne d’Hillary Clinton, a déclaré le 23 octobre qu’Hillary Clinton n’avait pas exclu la possibilité de se présenter. « Si elle pense avoir de meilleures chances de battre Donald Trump, je pense qu’elle y pensera longuement et durement », a-t-il déclaré.

Dick Morris, ancien conseiller du mari d’Hillary Clinton, l’ancien président Bill Clinton, a déclaré peu de temps après qu’elle se sentait « habilitée » et « contrainte » à se présenter, mais qu’elle attendait que l’ancien vice-président Joe Biden se retire.

« Elle doit attendre que M. Biden abandonne parce qu’il est de toute évidence le prochain à pouvoir se présenter, et s’il s’en va, il y a une ouverture pour elle », a déclaré M. Morris.

Bill Clinton a alimenté la spéculation lorsqu’il a également refusé d’écarter la possibilité d’une présentation de sa femme, affirmant récemment qu’elle « pourrait mais ne va probablement pas courir pour rien ».

« Vous savez, c’est vraiment remarquable à quel point il reste obsédé par moi […] peut-être qu’il y a besoin d’une revanche », a-t-elle dit à PBS en octobre. « Évidemment, je peux le battre à nouveau. »

Un sondage mené à propos d’un rapprochement hypothétique entre Clinton et Biden a montré qu’ils étaient dans une impasse.

À LIRE AUSSI :

– Hillary Clinton et Joe Biden auraient peu de votes si Hillary se présentait aussi (« Poll: Hillary Clinton, Joe Biden in Dead Heat in Hypothetical Matchup »)

RECOMMANDÉ