Histoire chinoise ancienne : une récompense surprenante pour un homme handicapé

24 septembre 2018 Mis à jour: 5 avril 2019

Sous la dynastie Qing, il y avait une personne qui vivait dans l’État de Chiayi, à Taïwan. Il s’appelait Lin Dengzhang, et il était très gentil et honnête. Mais malheureusement, il a été faussement accusé et emprisonné. Sa femme a vendu tous leurs biens et même leur fils afin d’avoir assez d’argent pour sortir son mari de prison. Elle avait emmené 40 taels d’argent (lingots d’argent chinois traditionnels) pour payer le fonctionnaire du gouvernement du comté pour la libération de son mari, mais elle a perdu l’argent sur son chemin.

L’argent a été ramassé par un handicapé nommé Xu Liangsi. Xu Liangsi ne pouvait pas se tenir debout et ne pouvait qu’utiliser ses mains pour ramper. Après avoir trouvé l’argent, il s’est dit : « Quiconque perdrait une telle somme d’argent pourrait se suicider. Bien que je sois pauvre et que je pourrais vraiment utiliser cet argent pour acheter de la nourriture et me remplir l’estomac, cela appartient à quelqu’un ; c’est vraiment un gros problème. Je préfère mourir de faim que de garder l’argent pour moi. »

Avec cette pensée en tête, il était déterminé à rester et à attendre que le propriétaire de l’argent revienne.

Au bout d’un certain temps, la femme de Lin Dengzhang avait fouillé et regardé partout, l’air inquiet. Xu l’a vue et a rampé pour demander si elle avait perdu quelque chose. Après avoir vérifié les faits, il était sûr que c’était la dame qui avait perdu l’argent, et il lui a ensuite tout rendu.

Le jour même où Xu rendit l’argent à la dame, il a dormi dans le temple de Taigong. Cette nuit-là, il fit un rêve dans lequel deux divinités portant une armure d’or s’approchaient de lui. Sans aucune explication, l’un a tenu son corps et l’autre a pris ses pieds. Les deux l’ont vigoureusement tiré. Xu sentit soudain une douleur aiguë et de la sueur sur tout son corps. Il a crié fort et s’est réveillé de son rêve. Il a aussi réveillé deux moines.

Le lendemain matin, Xu était surpris de constater qu’il pouvait tendre ses jambes et marcher normalement. À partir de ce moment, il n’a plus jamais mendié pour sa nourriture, et il a commencé à transporter de l’eau pour des familles en échange d’un salaire. Même en travaillait dur, son cœur était plein de joie parce qu’il pouvait vivre normalement comme tout le monde.

Traduit par Dora Li en anglais – ce récit est reproduit avec la permission du livre Treasured Tales of China, vol. 1, disponible sur Amazon.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un garçon va à l’école avec une boîte à goûter vide, puis il a une grande surprise lorsqu’il l’ouvre une deuxième fois

RECOMMANDÉ