Un homme retrouve un hibou grand-duc après l’avoir sauvé – il reçoit un gros câlin à son retour

Par Epoch Times
1 janvier 2020
Mis à jour: 2 juin 2020

C’est l’histoire de GiGi, un grand-duc d’Amérique grièvement blessé qui a été soigné par un homme qui aime les hiboux, « l’homme qui murmure à l’oreille des oiseaux de proie ». Leur relation affectueuse est étonnante !

Le grand-duc d’Amérique est aussi connu sous le nom de grand-duc de Virginie. Avec des noms aussi grandioses, il pourrait bien sembler que ces géants peuvent se débrouiller tout seuls. Cependant, dans cet incident impliquant GiGi, nous voyons que même les grands-ducs d’Amérique ont parfois besoin d’un coup de main.

Lorsque GiGi a été amené au refuge Wild at Heart dans le Mississippi en mai 2016 pour être soigné, il était dans un très mauvais état. Il avait subi une commotion cérébrale grave, probablement parce qu’il a été renversé par une voiture. De plus, GiGi était couvert de parasites et souffrait d’un état semblable à une pneumonie.

Photo : avec l’aimable autorisation de Wild at Heart Rescue

Gravement malade, le grand-duc d’Amérique femelle a perdu beaucoup de poids au cours du traitement. « Cet oiseau était l’un des plus critiques dont nous ayons jamais eu à nous occuper. Le fait que cet oiseau ait vécu est incompréhensible », a déclaré Missy Dubuisson, fondatrice et directrice de Wild at Heart, au Dodo.

Il n’y avait alors qu’une seule solution pour ce duc grièvement malade : une intervention du président du refuge Douglas « Doug » Pojeky, aussi connu sous le nom de « l’homme qui murmure à l’oreille des oiseaux de proie. » Tout comme les chuchoteurs de chevaux, ceux qui ont un lien exceptionnellement étroit avec les chevaux, il y a aussi les chuchoteurs de rapaces, et Douglas est précisément l’un d’eux.

Sous la surveillance de Douglas, GiGi a lentement échappé de la mort. Il est passé d’être nourri à la main à attraper de la nourriture tout seul, ce qui indique clairement qu’il se sent mieux.

Photo gracieuseté de Wild at Heart Rescue

Un jour, Douglas a dû rendre visite à sa famille dans le Michigan, alors GiGi s’est retrouvé sans son sauveteur. Quand il est revenu, la plus belle des choses s’est produite.

À son retour, Douglas a fait passer un examen à GiGi. Il a pris le hibou et a sufflé « chhhhhh » comme il le fait d’habitude – c’est très calmant pour les oiseaux. À ce moment-là, GiGi a déployé ses ailes et a donné à Douglas le plus gros câlin de hibou qui soit.

Pendant que GiGi reposait sa tête sur l’épaule de Douglas, on pouvait voir une expression de gratitude et de satisfaction sur son visage.

« Ils montrent leur gratitude. Plus rien de ce que font ces oiseaux de proie ne me surprend », a écrit le refuge Wild at Heart dans un post sur Facebook, à côté de photos montrant ce précieux moment.

Photo gracieuseté de Wild at Heart Rescue
Photo : avec l’aimable autorisation de Wild at Heart Rescue

Douglas a travaillé avec de nombreux oiseaux au refuge, « mais le lien que j’ai avec eux n’a rien à voir avec ce hibou qui me fait un câlin », a-t-il dit à Today.

« L’homme qui murmure à l’oreille des oiseaux de proie » a dit au Dodo : « Pour une raison que je ne connaissais pas, quand cet oiseau m’embrassait, je ne pensais qu’à mon père. »

Douglas se souvient d’une époque de sa jeunesse où son père avait parlé à sa famille d’un grand-duc d’Amérique qui se perchait souvent sur la grange familiale. Personne ne semblait l’avoir vu, sauf son père. Cependant, le matin de la mort de son père, Douglas a vu ce hibou surplombant l’endroit où son père était décédé avant qu’il ne s’envole dans les bois.

Photo : avec l’aimable autorisation de Douglas Pojeky

En voyant Douglas être embrassé affectueusement par GiGi le hibou, Missy Dubuisson a dit : « Ça me fait littéralement pleurer de le voir interagir avec ces oiseaux. Ils le connaissent parfaitement et lui font confiance. C’est la confiance que tu vois dans son visage. »

Après que GiGi a retrouvé la santé, la femelle a été relâchée dans la nature. Avant que le magnifique oiseau ne reparte dans la nature, il regarda en arrière, semblant dire « Merci ».

« Quand [GiGi] a regardé en arrière, j’ai vraiment ressenti de la gratitude envers moi », a dit Douglas.

Douglas Pojeky n’est plus avec le refuge Wild at Heart. Il est actuellement président du refuge Whisper of Hope wildlife.

Le refuge Wild at Heart se spécialise dans le sauvetage, la réhabilitation et la libération d’animaux sauvages blessés, malades ou orphelins originaires du Mississippi. Cliquez ici pour visiter leur page Facebook.

Regardez la vidéo :

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ