Les hommes qui ont une barbe abritent «significativement» plus de bactéries que les chiens, d’après une étude

20 avril 2019 Mis à jour: 20 avril 2019

Les hommes à barbe pourraient penser différemment à leur pilosité après avoir lu ceci. Il y a probablement beaucoup de messieurs qui ont un faible pour leur moustache ou leur barbe ; ils pourraient être outrés par ce que la science a à dire : les hommes ont plus de germes dans leur barbe que n’en ont les chiens dans leurs poils. Aïe !

Une étude réalisée à la clinique Hirslanden en Suisse a prélevé des échantillons sur 18 barbes d’hommes et sur le cou de 30 chiens de différentes races. Alors que seulement 23 des 30 chiens présentaient des niveaux « élevés » de bactéries, chaque homme barbu présentait un taux élevé de microbes. Les autres chiens ont également été testés comme ayant des niveaux élevés.

Illustration – Shutterstock | adriaticfoto

« Les chercheurs ont trouvé une charge bactérienne nettement plus élevée dans les échantillons prélevés sur la barbe des hommes que sur la fourrure des chiens », a déclaré le professeur Andreas Gutzeit de la clinique Hirslanden.

« Sur la base de ces résultats, les chiens peuvent être considérés comme plus propres que les hommes barbus. »

Pour couronner le tout, sept des hommes qui ont été testés ont été jugés dangereux pour la santé humaine en raison de la présence d’un certain nombre de bactéries.

Les chercheurs ont découvert ces résultats par erreur au cours d’une autre étude visant à déterminer si des bactéries provenant d’un appareil d’IRM utilisé pour les chiens étaient transmises (après avoir été désinfectées) aux humains qui ont ensuite été scannés.

Illustration – Shutterstock | David Tadevosian

Naturellement, tous les hommes n’étaient pas prêts à prendre la nouvelle à la légère. Le fondateur du Front de libération de la barbe Keith Flett, comme l’a rapporté le Daily Mail, en est venu à la défense des hommes à barbe. Il croit que certaines personnes désapprouvent simplement la barbe et qu’il y a de la discrimination au travail.

« Je pense qu’il est possible de trouver toutes sortes de choses désagréables si vous prélevez des échantillons dans les cheveux et les mains des gens et que vous les testez ensuite », a-t-il expliqué. « Je ne crois pas que la barbe en soi ne soit pas hygiénique.

« Il semble y avoir un flot constant d’histoires négatives sur les barbes qui suggèrent qu’il s’agit plus de pogonophobie que d’autre chose. » La pogonophobie est définie comme une peur irrationnelle des barbes.

Illustration – Pxhere | Domaine public

Alors que des hommes arborent la barbe remontent depuis les temps avant l’aube de l’histoire, la science remet maintenant en question leur choix de mode de vie. Il y a clairement une fière tradition derrière tout cela. Les barbes ont toujours été un symbole de virilité, de sagesse et de distinction. Déjà aux prises avec l’entretien quotidien, les démangeaisons et les désagréments qui s’y accumulent sont une raison de plus pour les hommes d’aller chercher leur rasoir.

Portrait de Socrate (Eric Gaba – Wikimedia utilisateur : Sting)

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis ou laissez-nous vos commentaires.

RECOMMANDÉ