Hong Kong: la crise politique divise la communauté chinoise en Australie

Par Epoch Times avec AFP
17 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

Des centaines de manifestants nationalistes chinois ont défilé samedi à Sydney pour répondre au nombre croissant de manifestations favorables au mouvement pro-démocratie hongkongais dans les villes d’Australie où les tensions s’exacerbent au sein de la communauté chinoise.

Des partisans pro-Pékin ont défilé dans la ville de Sydney en scandant « Une seule Chine », brandissant le drapeau chinois et des pancartes où se lisait « stop aux émeutes et à la violence à Hong Kong ».

« Il y a eu beaucoup de violence et de manifestations violentes à Hong Kong », a déclaré à l’AFP l’avocat et organisateur du rassemblement de Sydney, qui n’a voulu être identifié que sous le nom de Zhao. « Le peuple de Hong Kong en a souffert et nous voulons lancer notre appel à la paix et à l’ordre à Hong Kong », a-t-il ajouté.

La police a dû escorter un sympathisant pro-démocratie solitaire qui venait d’être agressé à Sydney par un groupe de manifestants en colère. Depuis le début de la crise politique à Hong Kong, en juin, de petits rassemblements de sympathisants au mouvement pro-démocratie de Hong Kong s’organisent dans les universités australiennes.  Ils provoquent la colère de certains étudiants de Chine continentale et conduisent à des heurts et des confrontations sur les campus.

Le consulat chinois de Brisbane a salué le « patriotisme spontané » des étudiants pro-Pékin après un affrontement dans une université australienne.

  • Canberra a  mis en garde les diplomates chinois contre toute atteinte aux droits fondamentaux

Canberra a aussitôt mis en garde les diplomates chinois contre toute atteinte aux droits fondamentaux, les sommant d’éviter d’« encourager tout comportement agitateur ou potentiellement violent ».  Vendredi, les manifestations se sont déplacées des campus vers les rues des principales villes d’Australie, où une foule considérable a afflué en soutien au mouvement pro-démocratie de Hong Kong.

A Melbourne et à Sydney, la police a dû intervenir pour mettre fin à des accrochages houleux survenus à l’arrivée de militants nationalistes chinois.

« Nous comprenons qu’il y ait des opinions différentes », a déclaré vendredi à l’AFP Dennis Chui, leader du rassemblement pro-démocratie à Hong Kong, « (mais) la liberté et la démocratie sont des valeurs fondamentales en Australie et nous devons les respecter ». 

Un autre rassemblement en faveur du mouvement pro-démocratie de Hong Kong est  prévu dimanche à Sydney.

RECOMMANDÉ