Un hôpital de New York va suspendre ses services d’accouchement après la démission du personnel de l’unité en raison de la vaccination obligatoire

Par Jack Phillips
15 septembre 2021
Mis à jour: 15 septembre 2021

Un hôpital du nord de l’État de New York n’aura pas la capacité d’assister les naissances après que six employés de son service de maternité ont démissionné, plutôt que de se faire vacciner contre le Covid-19, dans le cadre d’un décret de l’ancien gouverneur Andrew Cuomo il y a plusieurs semaines.

L’hôpital général du comté de Lewis à Lowville a déclaré qu’il travaillerait avec les représentants de l’État pour s’assurer que l’unité de maternité ne ferme pas définitivement, ont indiqué les responsables, selon WWNY-TV. Six employés qui y travaillaient ont démissionné, tandis que sept autres, qui ne sont apparemment pas vaccinés, sont indécis, a déclaré le directeur général du Lewis County Health System, Gerald Cayer.

En raison du manque de personnel, l’hôpital ne sera pas en mesure d’assister la naissance des nouveau-nés, a déclaré M. Cayer.

« Si nous pouvons interrompre le service et nous concentrer sur le recrutement d’infirmières vaccinées, nous serons en mesure de reprendre les accouchements ici, dans le comté de Lewis », a déclaré M. Cayer lors d’une conférence de presse le 10 septembre.

Environ 165 employés de l’hôpital n’ont pas encore été vaccinés contre le Covid-19, la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois), a indiqué M. Cayer. Cela représente environ 27 % du personnel, a-t-il précisé.

« Nous espérons qu’à mesure que nous nous rapprochons (de la date limite), le nombre de personnes vaccinées augmentera, que moins de personnes partiront et que peut-être, avec un peu de chance, certains de ceux qui ont démissionné reconsidéreront leur décision », a déclaré M. Cayer. « Nous ne sommes pas seuls. Des milliers de postes sont à pourvoir au nord du Thruway[un réseau autoroutier qui traverse le nord de l’État de New York], et maintenant, nous avons un défi à relever, vous savez, avec la vaccination obligatoire. »

En août, M. Cuomo, un démocrate qui a démissionné à la suite d’allégations de comportement inapproprié avec des membres du personnel, a ordonné que tous les travailleurs de la santé de l’État de New York reçoivent leur premier vaccin contre le Covid-19 avant le 27 septembre. La semaine dernière, le président Joe Biden a annoncé que les travailleurs de la santé des établissements qui reçoivent des fonds de Medicaid ou de Medicare devaient se faire vacciner, sans exception. Les responsables estiment que 50 000 de ces employés seraient concernés par la vaccination obligatoire.

Des employés d’hôpitaux en Californie, au Tennessee et au Texas ont manifesté contre les récents mandats de vaccination. En juin, un certain nombre d’employés de l’hôpital Houston Methodist au Texas ont débrayé pendant leurs heures de travail pour protester contre la vaccination obligatoire à l’entreprise.

L’annonce de M. Biden visait également plus de 80 millions de travailleurs d’entreprises de 100 personnes ou plus, en précisant que ces employés doivent soit recevoir un vaccin contre le Covid-19, soit subir un test hebdomadaire de dépistage du virus du PCC. Bien que peu de détails aient été publiés sur les modalités d’application, certains responsables ont déclaré que des amendes sévères seraient imposées aux travailleurs qui ne se feraient pas vacciner.

Les responsables de l’hôpital général du comté de Lewis n’ont pas répondu immédiatement à une demande de commentaires additionnels d’Epoch Times.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ