Hunter Biden va publier le livre « Beautiful Things »

Par Jack Phillips
5 février 2021
Mis à jour: 5 février 2021

Le fils du président Joe Biden, Hunter, fera la chronique de son combat personnel dans ses prochaines mémoires intitulées Beautiful Things, selon son éditeur.

Le livre sera centré sur les luttes très médiatisées du jeune Biden contre la toxicomanie, a déclaré Gallery Books, une marque de Simon & Schuster. La sortie du livre est prévue pour le 6 avril.

« Dans ses mémoires poignantes et dont la lecture s’annonce addictive, Hunter Biden prouve une fois de plus que n’importe qui, même le fils d’un président des États-Unis, peut faire un tour sur le cheval rose dans une allée cauchemardesque », a écrit l’auteur Stephen King pour le livre. « Biden se souvient de tout cela et raconte tout cela avec un courage à la fois déchirant et tout à fait magnifique. Il commence par une question : Où est Hunter ? La réponse est qu’il est dans ce livre, le bon, le mauvais et le beau. »

Biden a écrit dans son livre : « Je viens d’une famille forgée par les tragédies et unie par un amour remarquable et indéfectible. »

Et la présidente et première dame, Jill Biden, a publié une déclaration jeudi.

« Nous admirons la force et le courage de notre fils Hunter pour parler ouvertement de sa dépendance afin que d’autres puissent se voir dans son parcours et trouver l’espoir », ont-ils déclaré.

On ne sait pas si le livre fera référence aux affaires controversées du jeune Biden qui ont fait l’objet d’un examen minutieux pendant la campagne présidentielle de 2020.

Les accords commerciaux de Hunter Biden ont fait l’objet de critiques après la publication par le New York Post d’un article qui faisant état d’e-mails et de messages provenant d’un ordinateur portable qui aurait appartenu au fils du président, concernant ses accords commerciaux en Ukraine. Les sénateurs Chuck Grassley (Parti républicain, Iowa) et Ron Johnson (Parti républicain, Wisconsin) se sont également interrogés l’année dernière sur l’existence d’un conflit d’intérêts.

Hunter Biden a rejoint le conseil d’administration de la compagnie gazière ukrainienne Burisma en 2014, à peu près au moment où son père, alors vice-président des États-Unis, aidait à mener la politique étrangère de l’administration Obama dans le pays. Trump et d’autres ont fait valoir que le jeune Biden exploitait le nom de son père.

Lors d’un débat présidentiel avec le président Donald Trump fin 2020, le candidat de l’époque, Biden, a insisté sur le fait qu’il n’était pas au courant des relations d’affaires de son fils et a nié les allégations de corruption.

Et l’année dernière, Hunter Biden a confirmé que le ministère de la Justice se penchait sur ses affaires fiscales. Biden a nié tout acte répréhensible.

Simon & Schuster a été critiqué par les conservateurs après avoir refusé de publier un livre du sénateur Josh Hawley (Parti républicain, Missouri) à la suite de l’intrusion violente au Capitole le 6 janvier.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ