« Il n’était pas possible d’aller plus loin », en partance pour la maternité, une Rouennaise accouche sur un banc

Par Emmanuelle Bourdy
20 février 2021
Mis à jour: 20 février 2021

Voici un accouchement dont Camille et Maxime, déjà parents d’un petit garçon de 2 ans et demi, se souviendront. L’heureux père de famille raconte cette journée incroyable dans les colonnes d’Actu.fr.

Ce lundi 15 février à Rouen, Camille s’apprêtait à se rendre à la maternité après avoir ressenti des contractions. Maxime, le compagnon de Camille, raconte en effet que « la nuit avait été calme, mais Camille a commencé à sentir une douleur et à avoir des contractions. On a compris que c’était aujourd’hui. Le terme de la grossesse était pourtant prévu une quinzaine de jours plus tard,  fin février ». Maxime est alors immédiatement allé chercher la voiture pour conduire Camille à la maternité.

Mais lorsque Maxime est arrivé près de Camille, elle se trouvait allongée sur un banc près du temple Saint-Éloi. « Il n’était pas possible d’aller plus loin », et de plus, « Camille ne se sentait pas capable de monter dans la voiture », indique Maxime qui révèle que « quelque chose » était en train de pointer le bout de son nez.

Les choses se sont alors précipitées. Un élan d’entraide s’est formé avec les passants et les riverains, témoins de ce qui était en train de se dérouler sous leurs yeux. « Il y a une vraie solidarité qui s’est mise en place. Les gens ont prêté manteaux, écharpes, ont donné des conseils et nous ont rassurés », explique Maxime. Un étudiant a même prêté une serviette.

Lorsque le médecin avec lequel Maxime était en ligne a demandé à Camille de « retenir ses contractions », cela était évidemment impossible. Sur les conseils de ce médecin, « nous avons procédé à l’accouchement et le Samu et les pompiers sont arrivés 3-4 minutes plus tard », indique Maxime. Il était précisément 8 h 33 lorsque la petite Juliette est arrivée au monde.

Une fois le Samu sur les lieux de cet accouchement improvisé, il a immédiatement pris en charge la maman et son bébé. Maxime tient d’ailleurs vivement à remercier tous ceux et celles qui se trouvaient à ses côtés pendant ce moment inoubliable, sans oublier les secours. « Tout s’est finalement bien passé. Ça nous fait un super souvenir ! » confie Maxime qui mentionne que toute la famille se porte on ne peut mieux.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ