Ille-et-Vilaine : la foudre frappe un immeuble, un morceau de toit tombe dans la chambre d’une habitante

Par Séraphin Parmentier
26 juin 2020
Mis à jour: 26 juin 2020

Une partie du toit de l’immeuble a été détruit, tandis qu’un appartement de 90 m2 au dernier étage a été sérieusement endommagé.  

Dans la soirée du jeudi 25 juin, la foudre a frappé le toit d’un immeuble de Dol-de-Bretagne, une commune d’un peu plus de 5500 habitants située à une trentaine de kilomètres à l’est de Saint-Malo.

L’impact a déclenché un incendie qui a embrasé la toiture avant de se propager à l’appartement du dernier étage de l’immeuble sis 5, impasse de Legeard.

« Il était environ 19 h 30, quand nous avons vu un éclair suivi d’un grand boum, une forte déflagration, mon poste de télévision s’est éteint, mais en fait, je crois bien qu’il n’a pas résisté à ce coup de tonnerre », explique l’un des habitants du bâtiment touché par la foudre dans les colonnes de Ouest-France.

« Nous habitons au dernier étage de l’immeuble, nous avons entendu ce bruit terrible du tonnerre, et quelques instants après, je vois une épaisse fumée avec de grosses volutes passer devant nos fenêtres, puis des flammes sortir du toit », ajoutent Karine et Éric, qui occupent le dernier étage de l’immeuble.

Le couple se rend immédiatement chez sa voisine, qui habite seule : « Heureusement, sa porte d’entrée était ouverte. Le toit s’était en partie effondré dans sa chambre, elle était assise sur son lit, secouée, nous l’avons sortie rapidement de son appartement. »

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers venus de plusieurs centres de secours se sont rapidement rendus sur place. Les sept appartements que compte l’immeuble ont été évacués et les résidents pris en charge par les soldats du feu.

Neuf personnes ont ensuite été acheminées au centre culturel de l’Odyssée établi à proximité.

« Heureusement, nous n’avons pas d’évacuation vers l’hôpital. Seul un relogement est prévu pour un appartement de l’immeuble », souligne le capitaine Jean-Christophe Davy.

Hormis la voisine d’Éric et Karine, qui a été légèrement brûlée à la jambe, aucun occupant n’a été blessé.

Si les flammes étaient quasiment éteintes à 20 h 30, les pompiers sont restés sur les lieux du sinistre une partie de la nuit pour prévenir un nouveau départ de feu.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ