« Ils m’ont dit que c’était fini » : un adolescent tué par balle sous les yeux de son père

Par Emmanuelle Bourdy
2 mars 2021
Mis à jour: 2 mars 2021

Un jeune de 15 ans a été tué sous les yeux de son père, ce vendredi 26 février à Bondy (Seine-Saint-Denis). Les secours n’ont rien pu faire. Le parquet de Bobigny a annoncé que deux frères, soupçonnés d’avoir tué l’adolescent, ont été présentés à un juge ce lundi 1er mars 2021.  

Ce vendredi 26 février, alors qu’un père et son fils se trouvaient à l’espace Nelson Mandela, une maison dédiée aux jeunes du quartier située à Bondy, un individu a tiré sur le fils. Quelques instants plus tôt, la directrice du lieu avait demandé de ne pas ouvrir à cet individu, alors qu’il frappait à la porte. L’assaillant avait « sorti son arme et a visé directement depuis la boîte aux lettres de la porte d’entrée », explique le père d’Aymen à BFMTV le lendemain des faits.

À ce moment-là, Aymen s’est plaint d’avoir mal au niveau du thorax. « J’ai regardé, il n’y avait rien sur lui, pas de sang, rien », poursuit Ahmed. Puis son fils est soudainement tombé à terre. « On s’est dit que c’était des balles à blanc pour jouer mais c’était une vraie balle. Et là on a vu le sang qui commençait à couler », raconte encore Ahmed au micro de BFMTV.

La respiration d’Aymen est devenue de plus en plus faible. Son père lui a pris la main, mais le garçon ne réagissait déjà plus. Malgré les tentatives de le sauver pendant plus d’une demi-heure, les pompiers n’ont rien pu faire. « Ils m’ont dit que c’était fini », dit Ahmed le cœur brisé.

Deux frères, âgés de 17 et 27 ans selon France Bleu, se sont rendus au poste de police de leur propre initiative ce samedi 27 février, précise BFMTV. Ils sont soupçonnés d’avoir tué l’adolescent de 15 ans et ont été placés en garde à vue. Le parquet de Bobigny a requis leur placement en détention provisoire.

Le parquet a déclaré qu’un « différend opposait la victime et ses agresseurs depuis près d’un an sans que l’origine ne soit, pour l’heure, connue ». Il a ajouté que les deux individus ont été présentés ce lundi 1er mars à un juge d’instruction à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour l’assassinat de l’adolescent de 15 ans.

« [Je n’ai] jamais pensé que dans une bagarre entre deux enfants de 15 ans, il y en a un qui vient et tire une balle comme ça. C’est grave », se désole le père de l’adolescent. L’agresseur a tiré « sans savoir combien il y avait de personnes », s’est encore indigné Ahmed au micro de BFMTV. Il a ajouté : « Moi qui étais juste à côté, j’aurais pu partir avec lui, il y avait 1 mètre 10 entre nous. Je ne peux pas l’oublier. C’est mon fils… devant mes mains… »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ