Ils sauvent un bébé qui a avalé une capsule de lessive toxique ressemblant à un bonbon

Par SWNS
14 septembre 2021
Mis à jour: 14 septembre 2021

Une mère lance une mise en garde contre les dangers que représentent les capsules de détergent depuis que son bébé a passé trois jours sous assistance respiratoire après avoir avalé une capsule de détergent qu’il a prise pour un bonbon.

Katelyn Cunha Flores, 30 ans, a été horrifiée lorsqu’elle a découvert que son fils Cotter Cunha, aujourd’hui âgé de 4 ans, avait avalé le contenu d’une capsule de détergent alors qu’elle était en train de faire sa lessive en juillet 2017.

Cotter et sa mère, ces derniers mois (SWNS)

La capsule, remplie de détergent concentré, a immédiatement brûlé l’œsophage et la paroi de l’estomac de Cotter et a provoqué une inflammation de son système respiratoire.

Katelyn, originaire de Pawtucket, dans l’État de Rhode Island (États-Unis), a emmené Cotter, alors âgé d’un an, à l’hôpital pour enfants Hasbro de Providence, où son état s’est rapidement détérioré. Il avait bien du mal à respirer.

Les voies respiratoires du petit garçon étaient tellement gonflées que les chirurgiens ont dû introduire un tube conçu pour un tout petit bébé, puis le brancher à un respirateur.

Cotter a passé trois jours à l’hôpital après avoir ingéré accidentellement une capsule de lessive toxique. (SWNS)

Katelyn, mère de quatre enfants et représentante commerciale, craignait que son fils ne meure dans l’unité de soins intensifs pédiatriques alors que les médecins luttaient pour stabiliser son taux d’oxygène.

Katelyn a déclaré : « Nous nous préparions à aller dans le New Hampshire pour le week-end de la fête de l’Indépendance des États-Unis et j’avais envoyé mes enfants plus âgés en avance. »

« Je me préparais et je faisais ma lessive avant de prendre la route. J’avais mon panier à linge prêt et un paquet de dosettes sur moi. »

Cotter fête son premier anniversaire avant l’accident. (SWNS)

Cotter courait et jouait avec ses jouets sur le sol. Il rampait.

« Je faisais mes bagages et je lui tournais le dos quand il a commencé à pleurer. »

« Je me suis retourné pour voir ce qui se passait et j’ai vu que ses mains étaient recouvertes de quelque chose. »

« À ce moment-là, je me suis rendu compte que le plastique de la capsule pendait de sa bouche. »

« J’ai paniqué, je l’ai ramassé et je lui ai lavé la bouche dans la salle de bain. Je l’ai emmené directement à l’hôpital. »

« Quand je suis arrivée sur place, ils savaient que c’était très grave. Ils l’ont emmené tout de suite. »

« Je savais que ça n’allait pas, mais je ne comprenais pas à quel point c’était grave. »

« Il a commencé à avoir des difficultés à respirer. Son état s’est aggravé très rapidement. »

Cotter et Katelyn à l’hôpital pour enfants Hasbro de Providence, où l’état du bambin s’est rapidement détérioré et où il luttait pour respirer. (SWNS)

Katelyn a poursuivi : « Ils l’ont emmené au bloc opératoire d’urgence et ont pu l’intuber, en utilisant un tube très fin normalement utilisé pour les petits bébés. »

« Lors de cette opération, il a également subi une endoscopie. Des parties de son œsophage et la partie supérieure de la paroi de son estomac étaient brûlées. »

« Après l’opération, il a été admis dans l’unité de soins intensifs pédiatriques et placé sur tellement de machines que je ne pouvais même plus les compter. »

« Cette nuit-là, ses voies respiratoires étaient tellement compromises qu’il est devenu violet. Il a fait une crise parce qu’il ne pouvait pas respirer. »

« Je ne pensais pas que j’allais y arriver. Ce fut la nuit la plus horrible de ma vie. »

Heureusement, les médecins ont réussi à le stabiliser, mais ils ne pouvaient pas déterminer les conséquences à long terme de sa blessure sur ses systèmes respiratoire et digestif.

Les voies respiratoires du petit garçon malade étaient tellement gonflées que les chirurgiens ont dû le brancher à un tube conçu pour un petit bébé et le relier à une machine pour le maintenir en vie. (SWNS)

Cotter est sorti de l’hôpital le 6 juillet 2017, et a été soumis à un régime strict d’aliments peu acides et de purées pendant deux semaines.

Si les lésions au niveau de l’œsophage et de l’estomac ont guéri, il a toujours du mal à respirer depuis l’accident.

Katelyn a déclaré : « Il n’a plus de problèmes d’estomac, mais il a du mal à respirer quand il tombe malade ou qu’il tousse. »

« Après cet incident, ils ont découvert que Cotter avait une malformation congénitale, ce qui veut dire que ses voies respiratoires présentaient déjà une forme différente. »

« Aujourd’hui, quand il est malade ou qu’il tousse, c’est une toux très forte. On a l’impression qu’il a une bronchite. »

« Il a aussi un nébuliseur. »

Les données publiées par l’Association américaine des centres antipoison font état de 12 299 incidents impliquant des dosettes de lessive au cours de l’année 2017. Plus de 80 % de ces incidents concernaient des enfants de 5 ans ou moins qui avaient mordu une capsule.

Katelyn encourage les autres parents à renoncer à l’utilisation de ces capsules pour lessive, qui, selon elle, présentent des risques inutiles pour les jeunes enfants.

Cotter et Katelyn. (SWNS)

Katelyn a également expliqué que les capsules, qui ressemblent à des bonbons, devraient être modifiées pour protéger les enfants.

« La facilité d’utilisation des capsules de lavage ne compense pas les dommages qu’elles peuvent causer. »

« Ils ne devraient pas être brillants, colorés et ludiques, ils paraissent appétissants, surtout pour les enfants. »

« Les capsules sont si concentrées qu’elles causent des dommages terribles lorsqu’elles sont ingérées. »

« Les médecins nous ont expliqué que si Cotter avait ingéré une dose de détergent normal pour lessive, les conséquences n’auraient pas été si graves. »

« L’utilisation de ces capsules n’est pas indispensable. Elles mettent en danger la sécurité des enfants. Nous avons eu beaucoup de chance. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ