Immigration: « Nous ne toucherons pas au regroupement familial » affirme Christophe Castaner

Par Epoch Times avec AFP
6 novembre 2019 Mis à jour: 6 novembre 2019

« Nous ne toucherons pas au regroupement familial », a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner en assurant vouloir lutter contre toutes les « fraudes ».

« Nous avons un dispositif suffisamment carré pour que je considère que ce ne soit pas un sujet », a ajouté M. Castaner. « Par contre, a-t-il précisé, nous luttons contre toutes les fraudes » qui peuvent exister y compris « au sein du regroupement familial ».

« Notre rôle est aussi de protéger l’immigration familiale en luttant contre certains détournements », a de son côté affirmé le Premier ministre Édouard Philippe qui dévoilait vingt mesures pour « reprendre le contrôle de notre politique migratoire ».

L’an dernier, 90.000 titres de séjour ont été délivrés pour motif familial (sur un total de 256.000), dont 26.500 lorsqu’un étranger en situation régulière a fait venir un membre de sa famille.

Le ministre de l’Intérieur a appelé à « bien distinguer entre le regroupement familial et les titres des séjour au titre de la vie privée et familiale ». Pour le premier « la procédure est très cadrée » et il n’y a « pas d’abus », a-t-il assuré.

Pour le second « il peut y avoir des fraudes » lorsqu’un homme « reconnaît un enfant qui peut ne pas être le sien », a-t-il ajouté.

« Pour les reconnaissances multiples de paternité » il faut être « plus vigilant » et « encourager les offices d’état civil à l’être » afin d’empêcher « la délivrance de faux titres de reconnaissance » et « de nationalité », a-t-il affirmé.

RECOMMANDÉ