« In God We Trust » sera affiché dans toutes les écoles publiques de Louisiane

Par Zachary Stieber
14 août 2019 Mis à jour: 14 août 2019

Retour aux principes fondateurs. L’année dernière, un décret a stipulé l’affichage de la mention « In God We Trust » dans toutes les écoles publiques de l’État de Louisiane.

Le gouverneur démocrate John Bel Edwards a signé le projet de loi le 29 mai 2018. Les écoles ont bénéficié d’une période de mise en œuvre progressive, mais se devaient d’afficher la devise au plus tard pour l’année scolaire 2019-2020.

« Le support d’affichage doit être déterminé par chaque autorité gouvernante, sachant que l’exigence minimale est une enseigne papier », précise le projet de loi (pdf).

Elle exige également que les écoles prévoient des cours sur le drapeau américain pour les élèves de cinquième année (l’équivalent de CM2). Un enseignement qui se greffera au programme d’études sociales.

« Cette instruction comprendra au minimum l’histoire du drapeau américain, l’étiquette, les traditions concernant l’affichage du drapeau et tout autre exercice patriotique prévu par et conformément aux dispositions de 15 36 U.S.C. 170 et suivantes sur les coutumes patriotiques », suggère le texte.

Shelby Ainsworth, directrice de l’école secondaire West Monroe, à KNOE, appuie la nouvelle mesure. « Je crois toujours fermement que l’Amérique est une nation chrétienne », a-t-elle récemment déclaré. « Je veux que nos lycéens s’imprègnent de cette idée autant qu’ils le peuvent. »

Certains élèves ou parents pourraient ne pas être d’accord, mais cela n’inquiète pas Mme Ainsworth outre mesure.

« Les opinions varient même parmi les élèves du secondaire, leurs parents, les communautés, les différentes églises représentées, les différentes religions que nous avons », explique Mme Ainsworth. « Il n’y a rien de caché, aucune anguille sous roche, on ne force la main à personne. »

Le projet de loi a été présenté sous l’initiative de la sénatrice démocrate Regina Barrow. Lors d’une audience législative sur cette mesure, Mme Barrow a déclaré qu’elle pensait « qu’il est vraiment important que les jeunes comprennent l’histoire patriotique du pays », a rapporté la WDSU.

Au moins deux autres États ont des lois similaires.

Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a signé un projet de loi en mars 2018 exigeant que les écoles affichent le credo. Le Dakota du Sud a emboîté le pas le même mois, en adoptant une loi exigeant que les écoles publiques affichent « In God We Trust » à un endroit bien en vue dans l’école, en caractères d’au moins 30 cm de haut.

Certaines écoles ont écrit la mention sur des plaques tandis que d’autres l’ont peinte sur un mur.

Selon le département du Trésor, la devise « a été placée sur les pièces de monnaie des États-Unis en grande partie à cause de la ferveur du sentiment religieux qui s’éveillait durant la guerre civile ».

Plus tard, en avril 1864, le Congrès adopta une loi autorisant l’apposition de la mention « In God We Trust » sur les pièces de monnaie, sous l’impulsion du secrétaire au Trésor Salmon Chase. Il avait demandé à James Pollack, directeur de la Monnaie royale canadienne, d’élaborer une devise.

La phrase « In God We Trust » figurant sur les billets de 10 dollars. (Hugh Pinney/Getty Images)

« Aucune nation ne peut être forte si ce n’est dans la force de Dieu, ou en sécurité si ce n’est par Sa défense. La confiance de notre peuple en Dieu devrait être déclarée sur nos pièces nationales. Vous ferez en sorte qu’une mention soit préparée sans délai supplémentaire avec une devise exprimant le plus simplement et le plus rapidement possible cette reconnaissance nationale », a-t-il écrit.

La devise n’est pas apparue sur toutes les pièces, disparaissant sur la pièce de cinq cents en 1883 et n’y réapparaissant qu’en 1938. Mais depuis lors, toutes les pièces de monnaie portent la devise.

Celle-ci  a été couchée pour la première fois sur du papier-monnaie en 1957, après que le président Dwight D. Eisenhower a signé une loi déclarant officiellement « En Dieu, nous avons confiance » comme étant la devise de la nation et exigeant que la devise soit imprimée sur tout papier-monnaie.

Il s’est aussi proposé d’inclure « sous Dieu » dans le serment d’allégeance.

« C’est ainsi que nous réaffirmons la transcendance de la foi religieuse sous l’héritage et dans l’avenir de l’Amérique ; c’est ainsi que nous renforcerons constamment ces armes spirituelles qui seront toujours la ressource la plus puissante de notre pays dans la paix comme dans la guerre », a-t-il déclaré.

RECOMMANDÉ