Incendie de Notre-Dame – Des antifas se réjouissent du drame : « La seule église qui illumine est celle qui brûle »

18 avril 2019 Mis à jour: 18 avril 2019

Alors que plusieurs messages de haine provenant de cadres du syndicat étudiant l’UNEF, mais aussi de musulmans fondamentalistes ont scandalisé les internautes après le terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame, des militants antifascistes ont également célébré la destruction irrémédiable de la toiture de l’un des monuments les plus emblématiques du patrimoine national. 

Diffusés par l’antenne lilloise des antifas – un groupuscule d’extrême gauche ultraviolent qui rassemble des anarchistes et des marxistes prétendant lutter contre l’extrême droite dans le cadre de véritables milices – sur Facebook, les messages célébrant l’incendie ayant ravagé la cathédrale parisienne ont choqué de nombreux Français.

« La seule église qui illumine est celle qui brûle », pouvait-on notamment lire sur la page Facebook du groupe des antifas lillois. Un message accompagné du mot-dièse « CommunedeParis1871 », référence à l’insurrection sanglante qui embrasa la ville de Paris et pendant laquelle les Communards massacrèrent de nombreux Parisiens tout en détruisant des bâtiments publics et des œuvres d’art de grand prix.

Le 14 mai 1871, ils mirent ainsi le feu au chœur de la cathédrale Notre-Dame qui ne dut son salut qu’à l’intervention courageuse de plusieurs internes en pharmacie de l’Hôtel-Dieu.

Si la plupart des messages publiés par les extrémistes lillois ont été lâchement effacés depuis, plusieurs internautes ont néanmoins eu le temps d’en faire des copies afin d’opérer un signalement à qui de droit. D’autres messages du même acabit écrit par des membres de la mouvance antifasciste ont aussi été identifiés sur Twitter.

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis.

RECOMMANDÉ