Vous souvenez-vous du bébé qui était né avec une fente palatine sévère, il a 3 ans maintenant

Par Epoch Times
12 janvier 2020 Mis à jour: 12 janvier 2020

Les mots ont du pouvoir – être méchant et agressif blesse les autres ; être bon peut guérir ceux qui ont le cœur brisé. La façon dont nous choisissons nos mots dépend entièrement de l’individu. Cette histoire illustre comment quatre mots simples venant d’une personne bien intentionnée peuvent extirper un être humain du désespoir.

Sara Heller et son mari, Chris, luttaient tous les jours pour vivre normalement avec leur petit garçon, qui est né avec une difformité faciale. Sara a toujours cru dans son cœur que son bébé était aussi beau et parfait que n’importe quel autre bébé au monde. Elle sait aussi que ce n’est pas facile à comprendre pour tout le monde. Un message contenant quelques phrases gentilles venant d’un cœur pur l’a aidée à continuer à être forte pour son fils.

À 24 semaines, le couple d’Omaha, au Nebraska, a été informé que leur bébé à naître avait une fente palatine. Cela leur a fait un choc car rien d’inhabituel n’avait été détecté lors de la première échographie. Ce qui est étrange, c’est que le médecin leur a demandé si ils voulaient interrompre la grossesse. Sara pensait que c’était une chose terrifiante à lui demander alors qu’elle regardait les images de son précieux bébé qui grandissait en elle. Sara et Chris ont naturellement choisi d’aller de l’avant avec la grossesse.

Comme toutes les mères, Sara voulait aussi partager sa joie avec tout le monde. Elle croyait que les idées préconçues sur ce à quoi les bébés devraient ressembler, telles qu’elles sont affichées sur les médias sociaux, n’étaient pas réalistes, alors elle a décidé d’afficher des photos sur Instagram dès le début. L’échographie de son petit garçon Brody montre des images de lui dans l’utérus.

Sara et Chris étaient impatients de briser la stigmatisation associée aux malformations congénitales. Pour eux, Brody était un beau bébé, et il méritait d’être heureux. Ils voulaient fêter sa vie et le partager avec d’autres personnes. Ils voulaient aussi sensibiliser les gens à la fente palatine, à la façon dont elle se produit, au fait qu’elle touche de nombreux enfants et à ce qui peut être fait à son sujet. Elle survient lorsque les lèvres ou la bouche du bébé ne se rejoignent pas complètement pendant la grossesse. Toutefois, Brody est né le 7 octobre 2016, selon Le Daily Mail.

Au cours des deux premiers mois de sa vie, l’état de Brody ne lui a pas permis de bien manger. Au début, il avait besoin d’un tube dans le nez. Plus tard, un bouton de gastrostomie a été installé pour le nourrir, selon un article du Huffington Post.

Sara a continué d’afficher des photos de Brody au fur et à mesure qu’il grandissait. Elle a constaté que la plupart des gens réagissaient positivement. Cependant, un soir de la veille du jour de l’an 2016, alors que Sara était sortie avec Brody et ses amis, elle a lu un commentaire malveillant sur une de ses photos de Brody.

Le commentaire se lisait comme suit : « Qu’est-ce qui ne va pas avec le nez de votre bébé ? Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça. Ça ne se présente pas bien. »

Voir cette publication sur Instagram

ATTN Omaha peeps: The @marchofdimes Omaha walk is THIS SATURDAY. 04-28-18 at 10am with a 9am registration time! I march for Brody (my son) and the 1 in 700 other infants born with a cleft lip / palate. I also march for Brody’s cousin Micah, who was born pre-maturily and all of the other tiny fighters, the ones who get to join their families at home and for those whose time here with us is far too short. I joined Children’s Hospital & Medical Center’s team to help them reach their goal of $15,000. It would mean the world to me and Brody if you would march with us. If you can’t march with us a donation would be great!! Link to donate / register in Bio! 💜💜💜

Une publication partagée par S A R A + B R O D Y (@saheller) le

Sara a répondu au message avec un lien sur le problème de santé. Elle a essayé de cacher sa blessure, mais son cœur était brisé.

Comme elle était assise là, se sentant impuissante, quelqu’un a dû remarquer ou entendre ce qui s’était passé. En l’espace de 30 minutes, la serveuse est venue à sa table et a demandé à voir la mère de l’enfant. Elle tendit à Sara un mot enroulé qui disait : « Pour le beau bébé. »

Sara s’est effondrée sur place. Elle ne pouvait pas cacher ses larmes de gratitude. Le mot était accompagné d’un chèque de 1 000 $. Elle a dit à ses amis que le commentaire négatif venait simplement de s’évanouir.

Le chèque est arrivé juste avant l’opération des lèvres dont Brody avait besoin. Il est arrivé juste à temps et a servi à payer les frais médicaux de Brody.

Le généreux donateur a laissé son adresse sur le mot. Sara l’a remercié et lui a envoyé des photos de Brody avec son nouveau sourire après l’opération.

Brody continue de porter un sourire magnifique – c’est un petit garçon heureux et content.

Voir cette publication sur Instagram

surprise surprise… Brody trumped all. 2018 was full of smiles, firsts, and immeasurable amounts of love. #top9

Une publication partagée par S A R A + B R O D Y (@saheller) le

Sara continue autant que possible de mettre en valeur la vie de son fils. Elle continue de mettre en ligne les progrès de Brody. Elle vise à faire comprendre aux gens que les malformations congénitales n’ont pas à empêcher quelqu’un de mener une vie normale ou de s’aimer et d’être aimé. De plus, Sara a également parlé des troubles du spectre autistique (TSA) sur sa plateforme.

Dans un article publié en avril 2019, Sara a partagé : « Avant que Brody ne soit diagnostiqué ou même avant de parler d’un diagnostic possible, j’associais les TSA à des enfants et adultes asociaux qui n’ont pas de contact visuel. Ce mythe s’est rapidement dissipé. Les TSA n’ont pas un type unique qui convient à tous les diagnostics. La force d’un enfant ou d’un adulte peut être la faiblesse d’un autre et vice versa. L’une des forces de Brody est le contact visuel, et j’adore le montrer ! Restez à l’écoute pour plus d’informations sur les TSA ce mois-ci. »

En revanche, Brody, 3 ans, est en pleine croissance ; il est en maternelle depuis plus d’un an à l’Institut Munroe Meyer. Il s’adonne également à différentes activités comme les leçons de natation et l’équithérapie qui, selon un article de Sara, « a permis d’améliorer son équilibre, sa force et sa coordination motrice. Elle s’est également avérée efficace pour promouvoir le langage, la régulation sensorielle et l’amélioration des aptitudes sociales, car les élèves créent souvent un lien émotionnel avec les chevaux sur lesquels ils montent. »

RECOMMANDÉ