Inde : à 15 ans elle parcourt 1 200 km en vélo, son père sur le porte-bagages

Par Epoch Times avec AFP
23 mai 2020
Mis à jour: 23 mai 2020

Ruinés par le confinement, Jyoti Kumari âgée de 15 ans et son père Mohan Paswan ont décidé de retourner dans leur village d’origine situé à plus de 1 000 km de New Delhi.

En Inde, une adolescente a transporté son père blessé, un travailleur migrant ruiné par le coronavirus, sur plus de 1 000 kilomètres en vélo. Son exploit est arrivé aux oreilles de l’équipe nationale de cyclisme qui l’ont invitée à passer des tests pour les rejoindre.

Selon les médias locaux, Mohan Paswan, un conducteur de pousse-pousse, est un des millions de travailleurs migrants ruinés par le confinement décidé en mars par les autorités pour tenter de ralentir la progression de la pandémie de coronavirus. Blessé après un accident, sans argent pour payer le loyer ou acheter de la nourriture à New Delhi, Mohan Paswan et sa fille Jyoti Kumari âgée de 15 ans ont pris la décision au début du mois de mai de retourner dans leur petit village d’origine situé dans l’État du Bihar se trouvant à plus d’un millier de kilomètres de la capitale indienne.

1 200 km en 7 jours

Avec leurs derniers roupies, ils se sont offert un vélo d’occasion équipé d’un porte-bagages, sur lequel Mohan Paswan a pris place avec quelques biens. L’adolescente a ensuite pédalé, parcourant 1 200 kilomètres en sept jours. Ils sont arrivés au village le 16 mai dernier.

« CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR »

« Je pense qu’elle a quelque chose en elle »

L’histoire incroyable du père et de la fille a défrayé la chronique en Inde et a aussi attiré l’attention de la Fédération indienne de cyclisme, qui a proposé à Jyoti Kumari de passer un test pour tenter d’intégrer l’équipe nationale. « Elle a parcouru cette distance en sept jours avec son père et aussi des bagages. Je pense qu’elle a quelque chose en elle (…), ce niveau d’endurance. Nous pouvons la tester », a déclaré le président de la fédération, Onkar Singh.

Mais la jeune fille a d’autres ambitions. « Elle a dit que tout ce qu’elle voulait était de faire des études. Nous lui avons dit que nous prenons aussi en charge les études dans nos académies », a ajouté le président.

Selon la fédération, l’adolescente devrait revenir à New Dehli lorsque les restrictions de déplacements auront été levées. Elle passera alors des tests pour s’assurer qu’elle est apte à la compétition.

 

— Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ