Chevreuil traqué jusque sur le parking d’un supermarché: « pas d’infraction de la part des chasseurs » dit le maire de la commune

Par Léonard Plantain
24 décembre 2020
Mis à jour: 24 décembre 2020

Samedi 19 décembre, un chevreuil blessé est venu se réfugier sur un parking à Basse-Ham en Moselle, avant d’être emmené et tué par des chasseurs. Face à l’indignation des internautes, le maire de la ville a donné des explications.

Interpellé à de nombreuses reprises à la suite d’une vidéo d’un chevreuil blessé et caché sous une rangée de chariots à Basse-Ham, qui a ensuite été tué par des chasseurs, Bernard Veinnant (le maire de la commune) a fait le point, relate Lorraine actu.

Selon l’élu, l’incident a commencé d’une battue organisée sur une partie de la forêt communale. Présent sur les lieux, un chasseur aurait aperçu un chevreuil. Seulement, lorsqu’il lui a tiré dessus, « il n’a pas été suffisamment précis », explique Bernard Veinnant.

« Lorsqu’il a tiré, le chasseur a touché la cuisse avant du chevreuil. Blessé, l’animal a pris la fuite, suivi par le chien du tireur. Les deux animaux ont parcouru entre 500 et 700 mètres et ont traversé une route départementale. La course s’est terminée lorsque le chevreuil a trouvé refuge sur le parking d’un magasin, où il s’est réfugié sous des caddies », précise le maire.

L’instant d’après, le chien a commencé à aboyer, ce qui a alerté les clients présents sur le parking : « À ce moment précis, il n’y avait pas de chasseurs présents, seulement le chien et le chevreuil. Mais, voyant que le chien était seul, une personne a relevé le numéro sur son collier, a appelé son propriétaire et lui a fait part de la situation », explique le maire.

Ayant été informé, le propriétaire du chien s’est alors dirigé vers le parking, accompagné d’un autre homme. Et lorsqu’ils ont vu le chevreuil, ils l’ont saisi par les pattes et l’ont chargé à l’arrière de leur véhicule. C’est cette scène, filmée par des clients, qui a choqué et indigné les internautes.

Mais selon le maire : « Les chasseurs ont fait comme prévu, c’est-à-dire : ne jamais abandonner un animal blessé. Ils l’ont donc chargé à l’arrière de leur véhicule pour le tuer plus loin. De toute façon, le chevreuil avait perdu énormément de sang. »

Pour Bernard Veinnant, qui comprend l’émotion qui entoure cette affaire, la question n’est pas de savoir si on est ou non pour la chasse. Selon lui : « Si l’on regarde du point de vue de la réglementation, les deux chasseurs n’ont commis aucune infraction ».

Cependant, il nuance tout de même : « La seule erreur commise, peut-être, c’est de la part du chasseur qui a tiré alors qu’il n’était pas sûr de tuer le chevreuil sur le coup. Enfin, une chose est sûre, je vais écrire un courrier pour que si jamais une situation similaire arrive, ce soit un vétérinaire qui euthanasie l’animal », a conclu le maire.

Nouvel Horizon – Infiltration mondiale de l’État profond sur l’Occident


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ