Indre-et-Loire : deux mystérieuses bienfaitrices envoient 600 lettres de vœux manuscrites aux habitants du village de Noizay

Par Emmanuelle Bourdy
5 janvier 2021
Mis à jour: 5 janvier 2021

Les habitants de Noizay (‘Indre-et-Loire), près d’Amboise, ont reçu des lettres anonymes très chaleureuses. Au total, ce sont 600 lettres manuscrites qui ont été envoyées par deux Noiséennes, dont on ne connaît toujours pas l’identité. De nombreux habitants ont été émus par cette délicate attention.

Chaque lettre envoyée, qui a été signée par « deux Noizéennes », commençait par ces mots : « Lettre à tous les habitants de cette maison. Pour égayer cette fin d’année et vous mettre du baume au cœur, voici quelques mots qui, je l’espère, vous feront au moins sourire… » Ensuite, dans chaque lettres, personnalisée selon le destinataire, on pouvait lire des citations, des extraits de poèmes ou de chansons, rapporte France 3 Centre-Val de Loire. Pas moins de 600 lettres ont été envoyées, la commune de Noizay comptant 1 200 habitants.

Même si on ne connaît pas l’identité de ces Noizéennes, on sait au moins que certains habitants ont été très émus par les courriers reçus. C’est notamment le cas de ce Noizéen qui a reçu des vers de Rabelais, qui a indiqué : « J’ai été agréablement surpris. Cela montre qu’à Noizay, il y a des gens qui ont de l’humour. Ça donne une occasion de se retrouver et de communiquer entre nous. » Le voisin d’une dame qui « a perdu son mari il y a quelques mois » précise que celle-ci a été d’autant plus touchée qu’ « il y avait un petit mot à ce sujet ».

Quant au maire, Pierre Morin, il a eu droit à deux lettres. « J’ai reçu moi aussi le petit courrier avec des extraits de chansons et un mot un peu plus personnel : il expliquait que c’était un travail fait en amont depuis novembre et que 600 lettres avaient été rédigées. On m’a également dit qu’il s’agissait d’un projet bienveillant, mais sans que l’auteur ne révèle son identité ! » explique-t-il.

« Ça fait plaisir de recevoir un gentil courrier, mais il y a un petit point d’interrogation : on se demande qui ça peut être ! Je pense que tout le monde se pose la question. Ça fait une petite énigme à éclaircir sur Noizay. Mais en ce qui me concerne, je ne cherche pas à savoir qui c’est, j’apprécie l’attention ! Ce sont des petits mots doux après une année 2020 qui s’est mal passée », poursuit également une Noizéenne.

Le mystère de ces deux bienfaitrices reste donc entier. « C’était un petit papier avec une jolie pastille dorée. Je pense que c’est deux gamines de l’école que je connais ! » suppose Claudine, une Noizéenne. « Si ces personnes veulent dévoiler leur identité, ce sera avec plaisir mais c’est elles qui choisiront ! » conclut le maire du village, conscient que cette nouvelle intrigue tient en haleine ses villageois.

Les deux autrices de ces lettres ont cependant laissé une adresse mail en bas de la lettre pour celles et ceux qui souhaiteraient leur répondre. Elles ont déjà reçu une trentaine de messages, dont de nombreux remerciements et même des invitations à boire le café, précise France Bleu.

« On s’est dit qu’on venait de passer une année 2020 difficile, donc on a eu envie de partager un peu de bonne humeur. Ça nous aurait plu de recevoir ce type de lettre, donc on s’est dit que ça pourrait plaire à d’autres personnes. On a eu l’idée le 28 novembre, on a fini de les écrire le 20 décembre. 300 lettres chacune ! » expliquent les deux expéditrices à France Bleu, avant d’ajouter : « C’est une action totalement désintéressée, que ce soit au niveau commercial ou politique, il n’y a rien derrière. La bonne humeur n’a pas de visage ! »

NOUVEL HORIZON – Vaccins chinois : nouvelles menaces de Pékin

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ