Une infirmière à la retraite venue en renfort pendant le confinement doit rembourser 1200 euros de trop perçu

Par Nathalie Dieul
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

Une infirmière retraitée n’a pas hésité à aller prêter main forte au personnel soignant pendant le premier confinement. Cela lui a fait percevoir trop d’argent, et elle doit maintenant choisir entre rembourser la somme de 1 230 euros ou voir sa retraite diminuée.

À 61 ans, devant le manque de personnel médical, Noëlle est retournée travailler dans les Ehpad et les laboratoires au printemps. Puis elle a reçu un courrier des impôts : soit elle rembourse 1 230 euros, soit elle voit sa retraite diminuer de 20 % pendant plusieurs mois, rapporte RTL.

« Cette question me prend aux tripes par rapport au fait que l’on manque d’infirmières pour pallier la crise sanitaire », se désole la soignante.

En effet, son cumul emploi-retraite est plafonné à 15 500 euros, alors qu’elle en a perçu 16 700.

Résultat : « Depuis quelques semaines, je suis chez moi et je sais que je ne peux pas aider mes collègues alors qu’en Saône-et-Loire nous manquons d’infirmières », indique Noëlle.

La retraitée se retrouve devant un dilemme : « Quand je suis retournée chercher un papier, on me demande quand je pourrais revenir », explique-t-elle.

Noëlle pense retourner quand même travailler. « Mais je sais que cela va me coûter de l’argent », se désole-t-elle.

NOUVEL HORIZON – Prélèvement obligatoire d’ADN et de sang


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ