Iran: Etats-Unis, Royaume-Uni, Emirats et Arabie saoudite exhortent à des « solutions diplomatiques »

Par afp
25 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont exhorté lundi à des « solutions diplomatiques » pour faire baisser les tensions avec l’Iran, Washington appelant par ailleurs Ryad et Abou Dhabi à faire davantage pour assurer la sécurité maritime dans le Golfe.

« Nous appelons l’Iran à cesser toute action qui pourrait menacer la stabilité régionale et nous exhortons à des solutions diplomatiques pour faire baisser les tensions », ont indiqué ces pays dans un communiqué conjoint.

Ce texte a été publié par les Etats-Unis au moment où le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, cheville ouvrière de la politique de « pression maximale » contre l’Iran, effectue une visite aux Emirats et en Arabie saoudite, deux alliés de Washington et grands rivaux de Téhéran.

Tendues depuis le retrait unilatéral des Etats-Unis en mai 2018 de l’accord international sur le nucléaire et le rétablissement de lourdes sanctions américaines contre Téhéran, les relations entre l’Iran et les Etats-Unis se sont encore dégradées après des attaques, à l’origine inconnue, de pétroliers dans le Golfe en mai et juin.

Le président américain Donald Trump a imputé ces attaques dans un passage stratégique pour les exportations de pétrole à Téhéran, qui a démenti. « Ces attaques menacent les voies maritimes internationales. Les bateaux et leurs équipages doivent pouvoir naviguer en sécurité dans les eaux internationales », ont estimé les quatre pays signataires de la déclaration commune.

Par ailleurs, Mike Pompeo a exprimé l’espoir qu’une vingtaine de pays dont l’Arabie saoudite et les Emirats, travaillent ensemble pour assurer la sécurité maritime, lors d’une rencontre à Abou Dhabi avec le prince héritier Mohammed ben Zayed Al-Nahyane. « Nous aurons besoin de votre participation à vous tous, vos armées », a affirmé M. Pompeo. « Le président insiste sur le fait que les Etats-Unis n’ont pas à payer les frais de cela ».

Donald Trump a appelé lundi les pays importateurs de pétrole à « protéger leurs propres navires ». « 91% des importations chinoises de pétrole passent par le détroit d’Ormuz, 62% pour le Japon, et c’est pareil pour nombre d’autres pays », a tweeté M. Trump.

« Pourquoi protégeons-nous ces voies de navigation (depuis de longues années) pour d’autres pays sans la moindre compensation », s’est-il interrogé. « Tous ces pays devraient protéger leurs propres navires dans ce qui a toujours été un passage dangereux », a-t-il ajouté.

Les tensions entre les Etats-Unis et l’Iran ont été encore exacerbées avec la destruction le 20 juin par un missile iranien du drone américain, dans l’espace aérien iranien selon Téhéran, dans l’espace aérien international selon le Pentagone. Les quatre pays ont aussi exprimé leur inquiétude après une attaque revendiquée par les rebelles yéménites Houthis contre un aéroport en Arabie saoudite qui a fait un mort dimanche soir.

DC avec AFP

RECOMMANDÉ