Isère : il skie dans une zone commerciale pour dénoncer la fermeture des remontées mécaniques

Par Emmanuelle Bourdy
16 décembre 2020
Mis à jour: 16 décembre 2020

Une façon humoristique et décalée de dénoncer la fermeture des stations de skis !

Florentin Le Provost, un professeur des écoles Isérois, a voulu montrer les « incohérences » de certaines décisions gouvernementales, notamment celle de fermer les remontées mécaniques dans les stations de ski. Il a donc posté une vidéo de 4 minutes sur YouTube. La vidéo a fait quelques milliers de vues. Celle-ci a notamment été repérée par Le Dauphiné libéré, qui n’a pas hésité à déclarer que nous sommes bien « en Absurdistan ».

Dans cette vidéo, on voit Florentin en combinaison, skiant sur l’asphalte de l’espace commercial Comboire à Grenoble. Louant les « 162 km de boulevards aménagés sur 42 pistes », il déclare : « Venez découvrir notre nouvelle station française située au cœur des Alpes, à 10 minutes de Grenoble. »

Il précise que le but n’est pas de pointer les centres commerciaux, mais de dénoncer les inégalités. « Ce n’est pas du tout une fronde contre l’ouverture des commerces. L’idée c’est de montrer l’inégalité de traitement par rapport à la fermeture des remontées mécaniques en station… pour des arguments non valables, notamment au niveau du brassage de population », explique Florentin.

Et il est d’autant plus dépité par cette mesure que « les stations avaient réfléchi à un protocole sanitaire comme l’ont fait les centres commerciaux », pense-t-il. « Quand on se retrouve dans un appartement au ski en famille avec un couvre-feu, je ne pense pas qu’il y a un gros risque de brassage », ajoute l’enseignant.

Le trentenaire est aussi moniteur ESF à l’Alpe du Grand Serre pendant les vacances et de ce fait, il souhaite par cette action « soutenir les collègues ». « Noël, c’est 20 % du chiffre d’affaires, et la plupart des moniteurs sont des doubles-actifs. Pour certains, cela va vraiment faire une baisse de revenus », souligne-t-il au Dauphiné libéré.

Florentin a eu l’idée de tourner cette vidéo de 4 minutes avec ses deux acolytes, Romain Robert et Grégory Berger, photographe, après avoir demandé « l’autorisation aux magasins qui ont bien compris la démarche ». « L’humour permet de démontrer l’absurdité de la situation », ajoute-t-il, d’ailleurs, les clients « souriaient et sortaient le téléphone pour filmer ».

Pour Grégory Berger, « si la vidéo peut interpeller, c’est bien ». Lors de cette expérience, ce photographe du Bourg-d’Oisans a tiré un reportage photo quelque peu décalé, que l’on peut découvrir sur son site. « Ce reportage photo acidulé est un ultime appel lancé par un moniteur de ski de l’ESF de l’Alpe du Grand Serre, pour demander la réouverture des stations de ski et faire en sorte que le rêve ne se transforme pas en cauchemar… », est-il indiqué sur ce site.

ÉLECTIONS AMÉRICAINES – La Chine finance la surveillance sur Facebook

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ