Isère : un infirmier détourne plus de 400.000 euros avec de fausses ordonnances

Par Léonard Plantain
6 février 2021
Mis à jour: 6 février 2021

Vendredi dernier, un infirmier de Voiron (Isère) soupçonné d’avoir escroqué la CPAM pour un montant d’environ 400 000 euros a été interpellé et placé en garde à vue.

En pleine crise sanitaire, un infirmier libéral de Voiron a été interpellé et placé en garde à vue vendredi dernier. Selon les policiers, l’homme a escroqué la CPAM pour un montant de 400 188,40 euros, une somme récoltée grâce à des fausses ordonnances qu’il trafiquait sur son ordinateur.

« Il les récupérait auprès de ses patients adressés par des médecins puis il facturait à la CPAM des prestations fictives », a expliqué l’un des enquêteurs, rapporte LCI.

L’infirmier en question est un père de famille âgé de 34 ans, possédant une maison avec piscine dans une commune de l’Isère, ainsi que deux autres appartements en location à Paris et Grenoble.

Ce sont les policiers de la sûreté urbaine de Voiron, ainsi que l’antenne grenobloise du groupe interministériel de recherche (GIR), qui ont permis, à force de surveillances, d’auditions de médecins et d’enquête patrimoniale, de remonter cette activité illégale datant du 1er janvier 2017 jusqu’au 14 janvier 2021.

En garde à vue, l’infirmier a reconnu les faits et a expliqué « qu’il avait mis le doigt dans un engrenage, ayant lui-même des difficultés à honorer ses charges et les impôts », car il vivait au-dessus de ses moyens réels.

L’homme fera prochainement l’objet d’une convocation judiciaire. En attendant, l’enquête se poursuit « pour établir avec certitude le montant total de l’escroquerie au détriment de la Sécurité sociale », a indiqué une source policière.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ