Isère : un couple de maraîchers se fait voler 4.000 courges, une « catastrophe » pour leur petite exploitation

Par Emmanuelle Bourdy
15 octobre 2021
Mis à jour: 15 octobre 2021

Dans l’Isère, un couple d’agriculteurs avait prévu de récolter leurs courges qui étaient arrivées à maturité. Malheureusement, celles-ci leur ont été volées ce mardi 5 octobre, avant qu’ils n’aient eu le temps de le faire. Le couple victime de ce larcin a déposé plainte.

Au total, environ 4 000 courges bio ont été volées dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 octobre à Wilfried et Amandine Gagneux, un couple d’agriculteurs installé à la Ferme des 4 Saisons, au Bouchage, sur la commune de Brangues (Isère), rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Ils devaient les récolter d’ici quelques jours.

Environ 15 000 euros de perte de chiffre d’affaires !

Un véritable choc pour Wilfried et Amandine Gagneux lorsqu’ils se sont aperçus qu’une bonne partie de leur récolte s’était volatilisée. Dans le détail ce sont 3 000 courges butternuts – une variété très facile à stocker et qui se vend facilement – ainsi que 1 000 mini courges musquées qui ont été dérobées. Cette perte représente environ 15 000 € de leur chiffre d’affaires.

Le champ était isolé et les voleurs, vraisemblablement des connaisseurs, n’ont eu qu’à ramasser leur butin sans être dérangés. « Ça a été coupé net à coup de sécateur, ça n’a pas été arraché, ce n’est pas fait par des amateurs mais limite par des professionnels », fait remarquer Wilfried Gagneux. Des mois de labeur sont ainsi partis en fumée, une véritable « catastrophe » pour ce couple de maraîchers installé sur Brangues depuis trois ans.

« On travaille tous les jours. On n’a pas de jours de congé »

« Il y a la fatigue qui s’accumule parce qu’on travaille tous les jours. On n’a pas de jours de congé, on travaille tout le temps et on voit que le fruit de notre travail c’est de se faire voler et de ne pas pouvoir finir la fin de la saison correctement. On est un peu déçus », explique très attristée Amandine à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans cette épreuve, le couple a cependant trouvé soutien et réconfort, notamment auprès de ses clients. « On a eu beaucoup de messages sur internet, sur Facebook ou par SMS. […] Ça remonte le moral de voir qu’on n’est pas tout seuls. C’est quand même un coup dur mais on se sent soutenus », souligne encore Amandine. Sur Facebook, une internaute propose même de mettre une cagnotte en ligne pour que ceux qui le souhaitent puissent acheter une courge volée, et ainsi venir en aide aux deux maraîchers.

Ce couple est loin d’être la seule victime de vol de légumes. Nombreux sont les agriculteurs inquiets de se faire voler leur production et certains n’hésitent pas à s’équiper de caméras de surveillance et à effectuer des rondes la nuit. Pour Amandine et Wilfried, l’achat d’appareils de surveillance est un budget conséquent pour leur petite exploitation. « Une caméra coûte cinquante euros voire plus si on veut de la bonne qualité alors ça va représenter des centaines d’euros », expliquent-ils à France 3.

Même si le couple a « peu d’espoir », il a déposé plainte à la gendarmerie de Morestel et une enquête est en cours.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées  :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ