Israël tue un commandant de haut niveau du Hamas lors d’une frappe aérienne selon l’Armée de défense d’Israël

Par Jack Phillips
13 mai 2021
Mis à jour: 14 mai 2021

Les forces de défense israéliennes ont confirmé avoir tué un commandant de haut niveau du Hamas lors d’une frappe aérienne contre cette organisation terroriste.

« Nous venons de tuer le commandant de l’unité de missiles antichars du Hamas, Iyad Fathi Faik Sharir. Il était chargé de mener des attaques de missiles antichars sur Israël. Nos avions frappent actuellement d’autres cibles terroristes à Gaza », a écrit mardi sur Twitter la Force de défense israélienne (FDI, aussi nommée communément Tsahal), qui a lancé des attaques à Gaza.

Israël a déclaré qu’il continuerait à lancer des attaques contre le Hamas après que le groupe a tiré des centaines de roquettes sur Jérusalem, la capitale, et d’autres parties du pays.

Quelque 130 cibles palestiniennes ont été frappées par les FDI lundi et mardi, selon un autre communiqué.

« Cette nuit, en réponse aux tirs continus de roquettes depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien, Tsahal a frappé plus de 130 cibles terroristes appartenant à des organisations terroristes dans la bande de Gaza », a déclaré Tsahal. « Dans la première et la deuxième phases des frappes, les avions de chasse, les hélicoptères d’attaque et les avions des FDI ont frappé des sites de fabrication d’armes appartenant à l’organisation terroriste Hamas. »

Selon des rapports, dont celui du Times of Israel, quelque 200 mortiers et roquettes ont été tirés depuis la bande de Gaza vers Israël lundi et mardi. Un certain nombre de ces projectiles ont été interceptés par le système de défense antimissile israélien Iron Dome.

Jusqu’à présent, les rapports indiquent que 30 Palestiniens et trois Israéliens sont morts.

Un immeuble résidentiel de 13 étages de Gaza s’est effondré au milieu des frappes aériennes. Tard dans la nuit, les habitants de Gaza ont signalé que leurs maisons tremblaient et que le ciel était illuminé par les frappes israéliennes quasi constantes.

Les Israéliens ont couru se mettre à l’abri dans des communautés situées à plus de 72 km de la côte, au son des explosions des missiles d’interception israéliens qui s’élançaient dans le ciel. Israël a déclaré que des centaines de roquettes avaient été tirées par des groupes terroristes palestiniens.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti que les groupes terroristes paieraient un prix « très lourd » pour ces roquettes, qui ont atteint la banlieue de Jérusalem lundi, lors d’un jour férié en Israël commémorant la prise de Jérusalem-Est lors de la guerre de 1967.

« Nous sommes au plus fort d’une campagne de grande envergure », a déclaré M. Netanyahu dans des remarques télévisées aux côtés de son ministre de la Défense et de son chef militaire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ