Istambul : le gérant d’un magasin de meubles place un matelas sur son trottoir pour que les chiens errants puissent se reposer

Par Emmanuelle Bourdy
1 avril 2021
Mis à jour: 1 avril 2021

Dans un quartier d’Istanbul en Turquie, le gérant d’un magasin de meubles installe systématiquement un matelas devant sa boutique. Celui-ci est strictement réservé… aux chiens errants. Un médecin qui passe par ce quartier régulièrement a relaté ce fait sur les réseaux sociaux.

Chaque jour, devant le magasin de meubles Istikbal Mobile, situé dans le quartier stambouliote de Kadiköy, un matelas neuf encore dans son emballage est positionné devant la vitrine, rapporte Woopets. Si certains peuvent se méprendre et croire que cette action a un but publicitaire, il n’en est rien. Le matelas est en fait destiné aux chiens errants, il leur permet de se reposer sur un support des plus confortables.

Le Dr Cem Baykal passe devant ce magasin de meubles tous les matins. Et tous les matins il a remarqué que deux chiens errants, connus des habitants du quartier, étaient couchés sur le matelas. Touché par la générosité du gérant du magasin, le médecin précise que « l’hiver, le magasin laisse un matelas tous les jours ». Et lorsqu’il fait chaud, en été, les animaux disposent de deux éléments essentiels : « ombre et eau », poursuit le Dr Cem Baykal.

Il souligne encore que le 25 janvier, alors que le temps était pluvieux et froid, le magasin était fermé. Pour autant, le patron avait pris la peine de positionner le matelas. Ce jour-là, l’un des deux chiens l’avait « accompagné sur le passage piéton pour [sa] sécurité », a-t-il précisé, ajoutant à propos de son compagnon de fortune : « Le paresseux dormait encore. »

Le médecin a décidé de poster une photo des deux compères, accompagnée d’un commentaire sur Twitter. Elle a reçu de nombreuses réactions d’internautes.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ