Italie : la fonte des glaces révèle des reliques de la Grande Guerre

Par Sarita Modmesaïb
9 mai 2021
Mis à jour: 10 mai 2021

Dans les Alpes, la fonte des glaciers a libéré l’entrée d’une grotte aménagée par des soldats austro-hongrois de la Première Guerre mondiale.

Réchauffement climatique ou pas, avec la fonte des glaces, les Alpes nous rappellent qu’elles furent aussi le théâtre de batailles pendant la Grande Guerre.

La « guerre blanche », des « batailles des tranchées » dans les Alpes

Des vestiges archéologiques et des corps intacts maintenus dans la glace ont été ainsi retrouvés ces dernières années, permettant aux historiens d’en savoir davantage sur « la guerre blanche », ces combats qui opposèrent les troupes italiennes et austro-hongroises entre 1915 et 1918.

Tout comme la guerre « des tranchées » qui s’est déroulée dans l’Est de la France, les soldats devaient se terrer dans le froid glacial de la montagne, parfois à plus de 3 000 mètres d’altitude et pendant de longs mois, ces attentes pénibles étant entrecoupés de combats sanglants.

En 2015, à la frontière italo-suisse, au sommet du mont Scorluzzo, des chercheurs ont accédé à une caserne en bois aménagée dans une grotte.

Ce point d’observation stratégique, proche du col du Stelvio et de Bolmio, abritait une vingtaine de soldats austro-hongrois qui y vivaient dans des conditions spartiates : ont ainsi été découverts des lits de paille, des vêtements, des lanternes, des journaux, des cartes postales, des pièces de monnaie et même des conserves…

Stefano Morosini, historien et coordinateur des projets patrimoniaux au parc national du Stelvio, explique dans les colonnes du média britannique The Guardian que cette caserne constitue « un témoignage historique de la guerre blanche, qui nous aide à comprendre les conditions extrêmes dans lesquelles les soldats ont vécu ».

L’abri ainsi que l’ensemble de son contenu seront bientôt exposés dans un musée qui ouvrira ses portes à Bormio en 2022.

Des corps de soldats exhumés

Selon les chercheurs, beaucoup des soldats présents sont davantage morts du fait des conditions extrêmes (avalanches, froid) que des combats.

Depuis une décennie, ce sont des dizaines de corps de soldats qui ont émergé des glaces.

Selon The Guardian, un randonneur a découvert l’été dernier le corps d’un soldat enveloppé du drapeau italien dans le glacier d’Adamello.

« Un cadavre est retrouvé tous les deux ou trois ans, généralement dans des endroits où il y avait des combats sur le glacier », relate Marco Ghizzoni, responsable du musée de la guerre blanche à Adamello.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ