« J’ai pêché un monstre » : Un passionné remonte un énorme poisson-chat de 50kg dans la rivière du Mississippi

Par Epoch Times
27 juillet 2020
Mis à jour: 27 juillet 2020

Le pêcheur Wade Kaminski, de Saint-Charles, dans le Missouri, a récemment déclaré à un autre passionné de pêche que ces derniers temps, ça mordait un peu pour lui, et que les prises étaient faibles et peu nombreuses.

Puis, le week-end du 4 juillet, Wade s’est aventuré de nouveau en bateau et a remonté le plus gros poisson-chat de sa vie, dans le fleuve Mississippi.

« Soit ma ligne est coincée, soit j’ai un monstre au bout de ma ligne », raconte l’homme. Il s’est avéré que c’était un énorme poisson, si lourd qu’il atteingnait son record personnel.

Une photo raconte l’histoire qui s’est déroulée ensuite, avec le fier pêcheur qui a emporté son trophée à bord de son bateau, l’arche emblématique de Saint-Louis en arrière-plan.

(Avec l’aimable autorisation de Wade Kaminski)

C’est de loin le plus gros poisson-chat que Wade ait jamais attrapé, ce qui est très révélateur étant donné qu’il n’est pas un débutant dans ce sport.

« Avant d’attraper le poisson-chat bleu de 50 kg, mon record personnel était un bleu de 40 kg capturé sur le fleuve Missouri en décembre 2017 », a-t-il déclaré. Il a également capturé un certain nombre de poissons d’environ 36 kg au fil des ans, mais rien de comparable à la prise de cet été.

Ces énormes poissons vivent à l’endroit où les fleuves Mississippi et Missouri convergent près de Saint-Louis, bien que l’endroit exact où Wade a pris son record personnel soit un secret qu’il garde.

Cependant, il a révélé qu’il avait utilisé des morceaux de listaos coupés comme appât.

« Nous dérivions sur la rivière, canne à la main, en jetant l’appât vers le fond quand j’ai senti mon hameçon s’enfoncer dans quelque chose », a expliqué Wade Kaminski. « Une fraction de seconde plus tard, le poisson tirait la ligne de mon moulinet avec facilité. »

Une fois que le pêcheur expérimenté a réalisé que la force à l’autre bout n’était pas un rocher, il a su qu’il en avait un très gros.

Sa première préoccupation était de savoir si l’hameçon était assez bien fixé et s’il pouvait lutter suffisamment pour remonter le géant. Et il est devenu évident que le poisson-chat ne se laisserait pas remonter pas sans se battre.

« Pendant les 8 minutes de combat, ni mon partenaire ni moi n’avons pu voir la taille du poisson », se souvient-il.

Finalement, Wade l’a ramené à la surface ; son partenaire de pêche a alors attrapé la bête au filet et l’a tirée à bord.

« J’ai rapidement regardé le poisson et j’ai su qu’il était beaucoup plus gros que tous ceux que j’avais vus en personne », a déclaré Wade Kaminski.

(Avec l’aimable autorisation de Wade Kaminski)

Après avoir essayé de le peser sur la balance du bateau, Wade Kaminski et son partenaire ont réalisé que le poisson avait atteint la limite d’environ 45 kilos. Après avoir pris des photos incroyables avec le poisson géant, avec l’horizon emblématique de Saint-Louis en toile de fond, Wade l’a relâché dans le fleuve.

Le pêcheur a posté la photo sur Facebook, où il a assuré aux commentateurs concernés qu’ils « avaient pris grand soin du poisson, de la capture à la remise à l’eau ».

« Voici une photo du poisson qui a retrouvé son vivier », a-t-il ajouté, notant que son bateau était bien équipé, pompant constamment de l’eau douce et de l’oxygène.

Le poisson-chat d’environ 51 kilos de Wade n’a cependant pas atteint le record de l’État. Le plus gros poisson-chat capturé dans le Missouri est un poisson d’environ 59 kg, et un ancien record mondial, capturé par Greg Bernal en 2010.

La prise de Wade a suscité une grande attention médiatique, mais le pêcheur reste heureux d’être simplement sur l’eau. Il a partagé : « Je trouve que la pêche est une grande évasion de toute la folie qui règne dans le monde aujourd’hui. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ