Japon: une célèbre vente aux enchères de thon affectée par la pandémie

Par Epoch Times avec AFP
5 janvier 2021
Mis à jour: 5 janvier 2021

La vente de thon du Nouvel An à Tokyo s’est terminée mardi sans les surenchères habituelles, le « Roi du Thon » du Japon s’abstenant de faire une offre d’achat sur le poisson vedette en invoquant la pandémie qui affecte l’industrie de la restauration.

Le poisson le plus cher du jour -un thon rouge de 208 kg pêché au large de la région septentrionale d’Aomori, connue pour la qualité de son thon- a été acheté par un autre enchérisseur pour 20,84 millions de yens (165.000 euros).

L’achat du thon le plus prisé

Ce n’est qu’une fraction des millions d’euros que l’homme d’affaires spécialisé dans le sushi et autoproclamé « Roi du Thon » Kiyoshi Kimura a déboursés ces dernières années pour obtenir la renommée qui accompagne l’achat du thon le plus prisé de cette vente aux enchères annuelle.

Le Président de Yamayuki, inspecte le thon le plus cher après la vente aux enchères annuelle de thon au restaurant Sushi Ginza Onodera le 05 janvier, 2021 à Tokyo, Japon. Photo par Takashi Aoyama / Getty Images.

L’année dernière, M. Kimura a payé 1,5 million d’euros pour un thon rouge de 276 kg et, en 2019, il avait payé un montant record de 2,7 millions d’euros pour un poisson de 278 kg.

Marché aux poissons de Toyosu

Cependant, M. Kimura a déclaré qu’il voulait faire preuve de retenue cette année car la pandémie de coronavirus a causé de nombreuses difficultés aux restaurants et autres entreprises.

« Je n’ai pas fait l’offre la plus élevée cette année parce que c’est le moment de se contrôler », a-t-il déclaré aux journalistes rassemblés pour le voir après la vente aux enchères organisée avant l’aube au marché aux poissons de Toyosu.

« Je n’ai pas pensé qu’il était approprié de faire la fête cette fois », a-t-il dit. M. Kimura utilise généralement ses achats pour s’assurer une couverture médiatique nationale pour lui-même et sa très populaire chaîne de restaurants de sushis.

Le Président de Yamayuki, Yukitaka Yamaguchi, coupe un thon au restaurant Sushi Ginza Onodera après la vente aux enchères annuelle de thon tenue au marché de Toyosu le 05 janvier 2021 à Tokyo, Japon. Photo par Takashi Aoyama / Getty Images.

Habituellement, après avoir remporté les enchères annuelles et ramené sa prise dans l’un de ses restaurants, il découpe le poisson en filets avec un immense couteau aux allures de sabre, en fait des sushis et les sert aux clients sans frais supplémentaires, le tout devant une armée de caméras de télévision.

Aucun spectateur autorisé à assister à l’événement

Le thon le plus cher cette année a été acheté conjointement par un célèbre grossiste du nom de Yukitaka Yamaguchi, un invité récurrent des émissions de télévision qui fournit les meilleurs restaurants de sushis et une importante entreprise alimentaire, selon des médias locaux.

Pour la vente aux enchères de cette année, les grossistes en poissons portaient des masques et se sont désinfecté les mains avant d’examiner la texture de la queue du thon, en sentant et parfois en goûtant des morceaux.

Aucun spectateur n’était autorisé à assister à l’événement qui se tient désormais au marché de Toyosu, après que le célèbre marché aux poissons de Tokyo a quitté son ancien site à Tsukiji en 2018.

Exemple de vente en début d’année 2020

Focus sur la Chine – Chine en 2020 : Dissimulation de la pandémie

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ