Jason Momoa et Dwayne Johnson s’opposent au nouveau projet du «télescope de trente mètres» sur une montagne sacrée d’Hawaï

Par Catherine Bolton
19 août 2019 Mis à jour: 19 août 2019

Dans la religion et la culture hawaïennes, le volcan endormi Mauna Kea – le point culminant de l’île d’Hawaï – est considéré comme la montagne la plus sacrée de l’île. Cette terre sacrée est aujourd’hui profanée par un intrus qui semble incompatible : la science.

La construction prévue du « Télescope de trente mètres » sur cette montagne a suscité des protestations passionnées et de longue date au fil des ans. Ironiquement, deux stars d’Hollywood s’opposent maintenant à la nouvelle installation.

L’acteur d’origine hawaïenne Jason Momoa (l’Aquaman) et l’acteur polynésien d’origine californienne Dwayne Johnson « The Rock » ont tous deux ajouté leur voix en opposition au projet du télescope, qui a été conçu et approuvé par le gouvernement américain comme un moyen de renforcer la recherche astronomique pour les générations futures.

Le télescope de trente mètres a vu les protestations des membres de la communauté indigène depuis 2014, mais celles-ci se sont intensifiées plus récemment sur les médias sociaux, attirant les deux célébrités locales pour montrer leur soutien à la cause des indigènes.

Le télescope, qui aurait neuf fois la puissance de l’emblématique observatoire Keck, également situé sur le Mauna Kea, a été planifié pour le sommet du Mauna Kea en raison de rapports qui suggèrent que le sommet offre les conditions optimales pour les observations dans l’hémisphère Nord.

Jason Momoa, qui est né dans la ville de Nānākuli sur l’île d’O’ahu à Hawaii, s’est joint aux manifestants pour expliquer les raisons de ces manifestations. Il aurait dit que les manifestants ne sont pas anti-scientifiques, mais plutôt opposés à la profanation de la terre sacrée.

« C’est un peu le cordon ombilical vers la terre », a expliqué Jason Momoa, 40 ans, dans une interview accordée à CNN pour aider à faire la lumière sur ce que le Mauna Kea signifie pour la culture hawaïenne. « Tu sais, si tu penses aux îles hawaïennes, c’est la plus grande montagne du monde, non ? Jusqu’en haut. Le Mauna Kea est donc le plus sacré. Ils l’appellent aussi le nombril. C’est notre lieu de naissance. Vous pouvez vous imaginer cela au milieu de l’océan. C’est ainsi que nos îles se sont formées. Alors, comment ça peut ne pas être sacré ? »

Il a également publié une explication des protestations sur son compte Instagram, montrant à quoi ressemble la construction d’un télescope à grande échelle afin d’aider les gens à comprendre pourquoi les Hawaïens autochtones sont offensés par cette construction.

Voir cette publication sur Instagram

Joy from the mauna. Goodbye 39 cheeehooooo🤙🏽🤙🏽🤙🏽🤙🏽so thankful to be here Aloha j

Une publication partagée par Jason Momoa (@prideofgypsies) le

« Désolé Warner Bros, vous ne pourrez pas filmer Aquaman 2 car Jason s’est fait écraser par un bulldozer en essayant d’arrêter la profanation de sa terre natale », a écrit la star sur son compte Instagram, avant d’ajouter ce message à l’attention du projet : « Cela n’arrivera pas. Nous n’allons plus vous laisser faire ce genre de chose. Trop c’est trop, c’en est assez. Allez voir ailleurs. Partagez et diffusez ce message. Voici à quoi ressemble la construction d’un télescope (Subaru Telescope, 1992). Le TMT occupera quatre fois plus de place sur ces terres sacrées et préservées. Nous devons protéger nos montagnes sacrées de ces profanations. »

Contrairement à Jason Momoa, Dwayne Johnson n’est pas né à Hawaï, mais sa famille est Samoane du côté de sa mère, et il a vécu à Honolulu pendant ses études secondaires.

Il a expliqué lors de sa participation à The Tonight Show avec Jimmy Fallon que sa décision d’apporter son soutien aux manifestants venait d’un désir de voir la prise en compte de la culture hawaïenne, qui est ignorée en faveur de la construction du télescope.

« Cette montagne est leur église. Cela revient à construire par-dessus cette église », a-t-il expliqué. « Pour eux ce lieu est quelque chose de tellement plus grand qu’un télescope en construction. C’est notre culture, c’est ça, l’humanité. Ce sont des êtres humains qui sont prêts à souffrir pour protéger ce qui est vraiment important. » Johnson a poursuivi en parlant des hommes, des femmes, des enfants et des vieux « kupuna » Hawaïens qui manifestaient sur la montagne.

« Soyons prévenants, soyons empathiques et compatissants. »

RECOMMANDÉ