Jean-Marie Bigard s’engage auprès des Gilets jaunes et revient sur sa candidature à la présidentielle

Par Emmanuelle Bourdy
8 septembre 2020
Mis à jour: 8 septembre 2020

L’humoriste Jean-Marie Bigard est plus que jamais intéressé par la candidature à l’élection présidentielle de 2022. Pour cette rentrée 2020, il s’est également engagé auprès des Gilets jaunes. Il était le portrait de la semaine, ce dimanche, dans l’émission Sept à huit.

C’est dans l’appartement de l’humoriste que s’est tenu l’entretien, mené par Audrey Crespo-Mara. Concernant sa course à l’Élysée, Jean-Marie Bigard, qui avait annoncé il y a quelques mois être « intéressé », a confié que cette candidature n’était « pas une blague ». « Je représente une vraie force qui peut faire peur à tout le monde, jusqu’au plus haut niveau », estime-t-il.

Jean-Marie Bigard, qui ne se considère pas comme « populiste », était crédité de 13 % des intentions de vote pour les présidentielles en juin dernier, selon un sondage Ifop. De plus, l’humoriste est suivi sur sa page Facebook par plus d’un million d’abonnés. « Tu te rends compte de la cartouche que j’ai ? J’exaspère énormément les extrêmes », a-t-il lancé à Audrey Crespo-Mara.

Dans sa recherche de parrainages, Jean-Marie Bigard avait notamment lancé un appel aux maires dans une vidéo publiée sur Facebook fin juillet. Il ne sait toutefois pas avec précision où en est sa collecte des 500 signatures, nécessaires à sa candidature.

Il a encore déclaré : « Les gens qui pourraient me barrer la route me semblent si peu intéressants et si peu crédibles que je me dis oui, je vais jouer à ça. Je ne sais pas jouer à ça, mais j’ai envie d’essayer », avant de conclure : « Dans mes rêves les plus fous, je me vois dans la bagnole avec les fanions. C’est le kiffe absolu. »

L’humoriste, qui compte bien faire « du mieux qu’il peu », s’est également confié sur ses parents : « Mes parents travaillaient très dur et je vois très bien ce que c’est la souffrance d’un mec qui bosse sans compter ses heures, qui n’a droit à rien et à qui on augmente tout », a-t-il mentionné à Audrey Crespo-Mara, ajoutant qu’il se considère comme « un mec du peuple ». Il s’est par ailleurs engagé aux côtés des Gilets jaunes et sera en tête de cortège de la manifestation de rentrée du mouvement, samedi prochain.

FOCUS SUR LA CHINE – Disparition de 20 personnes chaque jour en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ