Jean-Michel Blanquer annonce la fermeture de 70 écoles en raison de quelques cas de coronavirus

Par Emmanuelle Bourdy
19 mai 2020
Mis à jour: 19 mai 2020

Ce lundi 18 mai, Jean-Michel Blanquer s’est exprimé au micro de RTL. Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé la fermeture de 70 écoles en raison de cas de coronavirus. Au total, 40 000 écoles avaient été rouvertes depuis la première semaine de déconfinement.

Même si le nombre de cas de coronavirus est faible, par précaution, des écoles ont cependant été fermées, relate Le Figaro. En effet, à la suite de cas de coronavirus confirmés ou suspectés soit chez des élèves, soit parmi le personnel encadrant, des écoles maternelles et primaires ont été fermées.

C’est notamment le cas à Sens (Yonne), un seul cas de coronavirus a été décelé mais néanmoins, les 24 établissements scolaires ont été fermés. De même à Roubaix (Nord), les sept établissements scolaires ont été fermés alors qu’un seul cas de coronavirus a été constaté, précise le journal.

Des écoles en Mayenne, en Haute-Garonne, dans le Cantal et à Nice, ont également été contraintes de fermer leurs portes. Pour Jean-Michel Blanquer, « c’est probablement un virus qui a été contracté avant de retourner à l’école, au sortir du confinement ».

« C’est d’abord l’illustration du fait que nous sommes stricts. C’est tout simplement de la prudence à chaque fois et l’application du protocole sanitaire strict », a par ailleurs expliqué Jean-Michel Blanquer, ainsi que le rapporte Le Figaro. Il ajoute : « Le fait qu’on soit parfois amené à fermer une école ne doit pas inquiéter, au contraire. »

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Le ministre a encore plaidé en faveur d’un retour à l’école des enfants, argumentant que les « conséquences de ne pas aller à l’école sont beaucoup plus graves. Il y a beaucoup de médecins qui ont dit qu’il était moins dangereux d’aller à l’école que de rester à la maison. Nos enfants ne doivent pas être les victimes collatérales des mesures sanitaires ». Le ministre parle « des dégâts considérables de nature psychologique, alimentaire ou sanitaire ».

Le ministre de l’Éducation nationale se dit donc très inquiet du « décrochage scolaire » et il admet : « Ce phénomène est ma première préoccupation. » Même si 70 % des élèves continuent les cours à la maison, il s’interroge sur les 500 000 enfants dont on a plus de nouvelles et qui appartiendraient aux milieux défavorisés.

« Il faut réhabituer la société à retourner à l’école. Ce n’est pas secondaire, c’est fondamental. Nous irons chercher ces enfants au cours de ces semaines du mois de mai », prévient le ministre.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ