Jeffrey Epstein a abusé de jeunes filles de 11 ans sur les îles : le gouvernement des îles Vierges poursuit en justice

Par Jack Phillips
17 janvier 2020 Mis à jour: 17 janvier 2020

La succession du financier en disgrâce et trafiquant sexuel reconnu coupable Jeffrey Epstein a été poursuivi par les îles Vierges américaines mercredi, affirmant qu’il avait abusé de filles de 11 ans seulement sur son île isolée dans ce territoire.

Epstein, 66 ans, est mort dans une prison fédérale de Manhattan en août après avoir été arrêté pour de nouvelles accusations de trafic sexuel de jeunes filles mineures au début des années 2000 en Floride et à New York.

L’entreprise criminelle d’Epstein « a facilité […] l’agression et l’exploitation sexuelles de nombreuses jeunes filles » entre 2001 et 2018 sur ses deux îles privées, a déclaré le procureur général Denise George à la Cour supérieure des îles Vierges dans le nouveau procès, a rapporté CNBC.

« Epstein a clairement utilisé les îles Vierges et sa résidence dans les îles Vierges américaines à Little Saint James comme moyen de pouvoir se cacher et de pouvoir étendre son activité ici », a déclaré Me George selon le New York Times.

Le procès vise à confisquer les deux îles, qui valent environ 86 millions de dollars, et à obtenir des dommages-intérêts de la succession de M. Epstein, selon des rapports. Il s’agit de la première poursuite intentée contre la succession d’Epstein par un gouvernement.

Les filles ont été « trompeusement attirées » sur l’île et recrutées « avec de l’argent et des promesses d’emploi, de possibilités de carrière et d’aide scolaire », indique également la poursuite. Lorsqu’elles sont arrivées sur l’île, les filles ont parfois eu leur passeport confisqué et n’ont pas pu communiquer avec des personnes qui ne se trouvaient pas sur l’île, selon le procès, qui indique également qu’elles ont été menacées.

De plus, M. Epstein aurait conservé une base de données informatisée pour suivre les déplacements des filles. Lors d’un incident, Epstein et ses associés auraient organisé une fête pour retrouver une jeune fille de 15 ans qui aurait tenté de s’enfuir à la nage, selon les documents judiciaires, rapporte le NY Times.

« Nous ne resterons pas complaisants, et nous appliquerons nos lois », a déclaré Me George. « Peu importe le statut social de la personne. C’est que les lois s’appliquent de la même façon. »

Les deux îles qu’il possédait étaient Little St. James et Great St. James, situées à environ trois kilomètres de St. Thomas, une île plus grande dont la population est d’environ 50 000 habitants.

D’après le dossier, J. Epstein a acheté la Little St. James à la fin des années 1990 « comme la cachette parfaite (sic) pour le trafic de jeunes femmes et de filles mineures à des fins de servitude sexuelle, d’abus d’enfants et d’agressions sexuelles », selon CNBC. Il a ensuite acheté Great St. James pour plus de 20 millions de dollars en 2016, selon les allégations.

La poursuite a également fourni plus de détails sur ses crimes présumés autant récemment qu’en 2018.

« Des contrôleurs aériens et d’autres membres du personnel de l’aéroport ont déclaré avoir vu J. Epstein quitter son avion avec des jeunes filles dont certaines semblaient avoir entre 11 et 18 ans », a-t-il dit, faisant référence à un incident survenu il y a deux ans.

Après la mort de J. Epstein dans sa cellule de prison de Manhattan l’été dernier, le bureau du médecin légiste de la ville de New York a décidé que sa mort était un suicide par pendaison. Cependant, un médecin engagé par son frère, Mark Epstein, a déclenché une intense spéculation après avoir dit que les blessures de Jeffrey Epstein semblaient plus compatibles avec un homicide, et non un suicide.

Pour ajouter aux théories sur sa mort, les procureurs Maurene Comey et Jason Swergold ont écrit cette semaine que la vidéo qui a été capturée à l’extérieur de sa cellule « n’existe plus », blâmant une confusion lorsqu’ils ont demandé à la prison de conserver les images.

RECOMMANDÉ