Jeffrey Epstein a « reçu » 3 fillettes françaises de 12 ans en cadeau d’anniversaire – afin d’abuser d’elles

Par Laurent Gey - Epoch Times
21 août 2019 Mis à jour: 21 août 2019

Selon le New York Post, Jeffrey Epstein se serait vu offrir trois fillettes françaises de 12 ans comme cadeau d’anniversaire, selon des documents révélés récemment. Venues de France et issues d’un milieu pauvre, un accord de «prestation» aurait été signé avec leurs parents, en échange de contreparties.

Jeffrey Epstein se serait vu « offrir » trois fillettes de 12 ans comme « cadeau d’anniversaire », selon le témoignage d’une victime du financier, selon des informations présentes dans ces documents judiciaires de 2015 récemment publiés.

Virginia Guiffre, une des victimes présumées du milliardaire, dit avoir été réduite à l’état d’esclave sexuelle lorsqu’elle avait 15 ans. Elle raconte que trois jeunes filles françaises auraient été transportées en avion, puis renvoyées dès le lendemain, après avoir été abusées par l’homme.

«Le pire que j’ai entendu de sa propre bouche était cette jolie fille de 12 ans avec laquelle il a voyagé en avion pour son anniversaire», a-t-elle déclaré, selon le document.

La jeune femme affirme également que les trois filles avaient été « envoyées » auprès de Jeffrey Epstein par son « ami » français Jean-Luc Brunel – un recruteur international de mannequins, rapporte le Daily Mail.

«Il m’a ensuite raconté comment Brunel les avait achetées à Paris à leurs parents, en leur offrant des sommes d’argent, des visas et des perspectives de carrière habituelles», a-t-elle déclaré. «En riant tout au long du chemin, Jeffrey a estimé que la facilité avec laquelle l’argent séduisait tous les hommes était vraiment géniale et qu’il n’y avait rien ni personne qui ne pouvait être acheté.»

Des poursuites en France

Selon un communiqué de presse d’Innocence en danger, publié sur Twitter le 12 juillet, Jeffrey Epstein a séjourné pendant « plusieurs semaines » en France avant d’être arrêté pour ces accusations d’exploitation et d’agressions sexuelles, à son retour aux Etats-Unis. Il y était « propriétaire à Paris d’une résidence qu’il occupait régulièrement », précise le communiqué.

Dans sa lettre ouverte au procureur de la République de Paris, lundi, l’association Innocence en danger est catégorique : « La France est concernée par ce dossier (…) De source fiable, Innocence en danger a eu confirmation récemment que plusieurs victimes du réseau prostitutionnel, créé par Jeffrey Epstein et ses complices, sont également de nationalité française. »

RECOMMANDÉ