Jennifer a finalement pu être greffée ce mardi 28 mai, le jour de son anniversaire

Par Emmanuelle Bourdy
30 mai 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Jennifer est une jeune femme de 35 ans résidant à Roanne (Loire) et maman de deux enfants. Atteinte d’une leucémie aiguë détectée en janvier, elle était, depuis ce jour, en attente d’une greffe de moelle osseuse.

Comme il n’y avait aucun donneur compatible dans son entourage, Olivier, le mari de Jennifer, avait lancé un appel « Sauvez Jennifer » car le seul moyen de trouver un donneur était que de nouvelles personnes s’inscrivent sur la liste de l’EFS (Établissement Français du Sang).

Cette démarcha aura porté ses fruits puisque ce sont 1 500 donneurs potentiels qui se sont manifestés auprès de l’EFS, dont un donneur compatible avec Jennifer.

Jennifer et Olivier ont été tous deux extrêmement touchés par l’élan de solidarité et la générosité des personnes ayant répondu favorablement à l’appel au secours d’Olivier : « Les gens ont été hyper réactifs, hyper gentils, hyper généreux, je les remercie du fond du cœur. C’est extraordinaire ce qui s’est passé. On peut dire qu’en France, on sait être généreux. »

Ce mercredi, Jennifer a annoncé elle même cette bonne nouvelle sur sa page Facebook, précisant que la greffe a eu lieu ce mardi 28 mai, le jour de son anniversaire.

Elle précise : « Le plus important est que la greffe se soit bien passée. Je ne remercierai jamais assez mon veilleur de vie, grâce à sa générosité et à son courage, j’ai la chance de pouvoir voir mes enfants grandir et chérir mon mari comme il se doit. La guerre n’est pas totalement gagnée pour moi mais c’est une bataille de plus, que je relèverai. »

Olivier renchérit au micro de France Bleu : « Jennifer est très fatiguée mais elle n’a pas de fièvre. Ce ne sont pas les jours qui suivent la greffe qui sont les plus compliqués mais les semaines et mois à venir. Elle est encore à l’hôpital pendant près de deux mois. Il faut qu’elle prenne des médicaments anti-rejet. Le greffon va essayer de prendre sa place dans le corps de Jennifer, il faut qu’il sorte vainqueur, qu’il prenne sa place à 100%. C’est tout l’enjeu de cette nouvelle moelle. La greffe, c’est une étape pour espérer guérir mais la route est encore très longue. Il ne faut pas qu’il y ait de rechute, il faut avoir des pensées positives. »

RECOMMANDÉ