Jérôme Cahuzac autorisé à exercer comme médecin généraliste en Corse

Par Suzanne Durand
9 octobre 2019 Mis à jour: 10 octobre 2019

Accusé de fraude fiscale et de blanchiment, Jérôme Cahuzac était condamné il y a un an pour 4 ans de détention, dont deux ans ferme. Mais le vent semble avoir tourné pour l’ancien ministre du Budget qui vient d’être autorisé par l’Ordre des Médecins (CNOM) à exercer la médecine générale en Corse.

D’après Corse-Matin, âgé de 67 ans, Jérôme Cahuzac qui échappe à la prison grâce au port du bracelet électronique, vient d’être autorisé a exercer en tant que médecin généraliste à l’hôpital de Bonifacio en Corse du Sud où il réside.

En effet, d’après une source proche du dossier, le Conseil national de l’Ordre, réuni en formation restreinte le 13 juin dernier, l’a jugé apte à exercer la spécialité. Sa candidature a reçu la validation judiciaire du procureur de la République. Sa prise de fonction sera effective dès la semaine prochaine.

Suspendu en 2014 par le Conseil national de l’Ordre 

Pour rappel et selon egora.fr, en 2014, Jérôme Cahuzac avait été suspendu par le Conseil national de l’Ordre pour avoir déconsidéré la profession, en mentant devant l’hémicycle. L’ancien ministre avait écopé de trois mois de suspension.

Sa condamnation par la justice en mai 2018 n’étant pas assortie d’une interdiction d’exercer la médecine, l’ancien spécialiste des implants capillaires avait pu exercer en tant que généraliste en Guyane l’été dernier.

Absence de formation

En novembre dernier, le CNOM avait suspendu l’autorisation d’exercice délivrée par le Conseil régional de l’Ordre corse, suite à la plainte contre M. Cahuzac du Dr Alain Choux, médecin généraliste parisien.

Pour le Dr Choux, l’ancien ministre ne « satisfait pas aux conditions d’exercice : d’une part une condamnation à deux ans de prison ferme ; d’autre part l’absence de formation indispensable pour exercer la médecine générale ».

Apparemment, l’Ordre des Médecins ne partage pas l’avis du Dr Choux.

 

 

RECOMMANDÉ