Une jeune femme de 19 ans dans le coma après un accident médical au CHU de Rennes

Par Léonard Plantain
10 juin 2021
Mis à jour: 10 juin 2021

Lors d’une opération au CHU de Rennes réalisée le 16 mai, une jeune femme de 19 ans a reçu une dose d’insuline 10 fois supérieure à la normale. Depuis, elle est dans le coma.

Depuis le 16 mai 2021, à la suite d’un accident médical, une jeune femme de 19 ans se trouve dans un coma hypoglycémique sévère. Elle avait au départ été 0pérée d’un kyste ovarien (5 jours avant), mais après l’opération, la jeune femme s’était plainte de douleurs au ventre. Les médecins se sont alors aperçus qu’elle faisait une hémorragie, nécessitant de la réopérer sur-le-champ, a rapporté France Bleu.

Malheureusement, au cours de cette intervention chirurgicale, une erreur d’injection d’insuline se serait produite. Selon la mère de la jeune femme, sa fille aurait reçu une dose 10 fois supérieure à la normale : « L’anesthésiste a fait une erreur informatique, il a tapé sur le clavier et ça a fait deux zéros au lieu d’un seul. Ils m’ont dit qu’un diabétique qui voulait se suicider s’injecte cette dose-là », a déploré la mère.

À la suite de cette erreur, la direction du CHU de Rennes a indiqué que « la famille en a été immédiatement informée et a été reçue par les équipes médicales de réanimation chirurgicale où la patiente est actuellement prise en charge et fait l’objet d’une surveillance continue ».

« La direction du CHU souhaite réitérer à la famille l’assurance de tout son soutien face à cette épreuve. Cet événement indésirable grave a provoqué un vive émotion au sein des équipes ayant pris en charge la patiente. Une analyse des circonstances précises ayant mené à cet événement est en cours. Un signalement à l’Agence Régionale de Santé dans le cadre de la procédure des Evènements Indésirables Graves Associés aux Soins a également été faite », a conclut le CHU dans son communiqué.

Au final, trois semaines après l’accident, la mère de la jeune femme a décidé d’attaquer en justice le CHU de Rennes « pour éviter que cela ne se reproduise » et « pour comprendre ce qui s’est passé ce jour-là » au bloc opératoire, a rapporté 20 Minutes.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ