Un jeune homme de 16 ans décède de malnutrition alors qu’il pesait 19 kg – sa mère a été inculpée

Par Alan Cheung
12 septembre 2019 Mis à jour: 12 septembre 2019

Une mère de Milwaukee (Wisconsin – États-Unis) a été accusée de négligence chronique après la mort de son fils de 16 ans, mort de malnutrition sévère et pesant seulement 19 kg.

Un détective a déclaré que la « structure squelettique de l’adolescent était visible sous sa peau », a rapporté Fox 8.

Iraida Pizarro-Osorio, la mère, a dit à la police qu’elle était allée à Porto Rico avec le jeune homme de 16 ans et ses deux frères et sœurs.

Elle a ajouté que lorsqu’il « est tombé malade et n’a plus mangé », il a été emmené chez un médecin à Porto Rico, mais s’est vu refuser l’accès aux soins médicaux parce qu’elle n’avait pas d’assurance.

Iraida Pizarro-Osorio a emmené son fils au centre de santé de la seizième rue quand elle est rentrée à Milwaukee le 4 septembre, a rapporté le Milwaukee Journal Sentinel.

Elle a dit qu’elle avait amené son fils au centre médical après qu’il a été trouvé « insensible ». La plainte criminelle disait qu’il « ne répondait pas, qu’il avait un pouls faible et qu’il semblait extrêmement émacié ».

Il pesait 19 kg à sa mort, ce qui le place dans le zéro centile de la courbe de croissance des centres de contrôle et de prévention des maladies chez les garçons âgés de 2 à 20 ans, a fait savoir WISN.

Histoire conflictuelle

Le petit ami de la mère, âgée de 32 ans, a donné sa version de l’histoire qui contredisait le récit de la mère sur ce qui s’était passé. Le petit ami a déclaré à la police que Iraida Pizarro-Osorio et le jeune homme de 16 ans n’étaient jamais allés à Porto Rico, car il les avait vus presque tous les jours pendant les deux semaines précédant le décès de l’adolescent, a rapporté WISN.

Les enquêteurs ont déclaré que la mère avait avoué que son récit de voyage à Porto Rico était un mensonge.

Iraida Pizarro-Osorio et ses trois enfants vivaient dans le quartier 1200 de la South 9th Street, selon le Milwaukee Journal Sentinel.

Elle a ajouté que son fils ne pouvait pas prendre de poids en raison de divers problèmes de santé.

La fille de Iraida Pizarro-Osorio a déclaré aux enquêteurs que sa mère mettait un verrou de chaîne sur la porte pour que le jeune homme de 16 ans reste dans sa chambre.

La mère, âgée de 32 ans, a également déclaré à la police que le verrou de la chaîne était déjà là quand elle a emménagé il y a deux ans, et qu’elle a ensuite avoué avoir menti, ont déclaré des enquêteurs.

La mère allait le nourrir puis fermer la porte à clé avant son départ pour l’empêcher de partir au milieu de la nuit, selon les autorités.

Les services de protection de l’enfance l’ont interrogé deux fois par semaine pendant deux mois en 2017 et ont cessé de lui rendre visite après que l’enfant de 16 ans ait atteint un poids de 32 kg.

Les enquêteurs ont déclaré que la mère ne voulait pas emmener son fils à l’hôpital car elle craignait que les services de protection de l’enfance ne lui enlèvent.

Iraida Pizarro-Osorio est actuellement en liberté sous caution de 35 000 dollars, selon la recherche de détenus du comté de Milwaukee.

RECOMMANDÉ