Joe Biden va annuler la commission de 1776 de Trump qui promeut les valeurs fondatrices américaines

Par GQ Pan
22 janvier 2021
Mis à jour: 22 janvier 2021

Le président Joe Biden prévoit d’annuler la Commission de 1776 de l’administration Trump, 2 jours seulement après la publication par le groupe consultatif d’un rapport appelant à un enseignement de l’histoire des États-Unis centré sur les principes fondateurs de la nation.

Joe Biden, investi dans ses fonctions de président mercredi, devrait signer 17 actions exécutives, selon un communiqué de presse. Un certain nombre de ces actions sont un renversement direct des politiques de l’ère Trump, notamment l’interdiction de voyager dans 7 pays à prédominance musulmane, la construction de barrières le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, et la Commission de 1776 visant à promouvoir une « éducation patriotique ».

Par son décret du premier jour, Joe Biden « annulera la Commission de 1776 de l’administration Trump », qui « a cherché à effacer l’histoire d’injustice raciale de l’Amérique », a déclaré l’équipe de transition Joe Biden-Harris dans un communiqué de presse.

Formée en septembre dernier par le président Donald Trump, la Commission de 1776 est généralement considérée comme une intervention directe au projet 1619 du New York Times, qui dépeint les États-Unis comme une nation intrinsèquement raciste. Le projet qui a remporté le prix Pulitzer consiste en une collection d’essais qui soutiennent, parmi de nombreuses autres affirmations controversées, que la raison première de la Révolution américaine était de préserver l’esclavage.

La commission de 1776, dirigée par un certain nombre d’éminents universitaires, dont Larry Arnn, Victor David Hanson et Charles Kesler, a publié son premier rapport (pdf) ce lundi 18 janvier 2021. Le rapport appelle à un « renouveau national » de l’éducation pour enseigner aux futurs citoyens américains les principes fondateurs inscrits dans la Déclaration d’indépendance et la Constitution, et a associé les défis historiques et modernes à ces principes clés.

« Ni l’Amérique ni aucune autre nation n’a parfaitement respecté les vérités universelles d’égalité, de liberté, de justice et de gouvernement par consentement », peut-on lire dans le rapport. « Mais aucune nation avant l’Amérique n’a jamais osé énoncer ces vérités comme base formelle de sa politique, et aucune n’a fait plus d’efforts, ou n’a fait plus, pour les atteindre. »

Les universités et collèges américains, avertit le rapport, sont devenus des « foyers d’antiaméricanisme, de diffamation et de censure », avec l’intention de « manipuler les opinions plus qu’éduquer les esprits ».

Le rapport de 1776 cite spécifiquement l’historien Howard Zinn et le projet de 1619 pour empêcher les étudiants de voir l’humanité, la bonté et la bienveillance dans les figures historiques de l’Amérique. Les jeunes lecteurs se voient au contraire présenter une version déformée de l’histoire des États-Unis, selon le rapport de 1776.

« Le révisionnisme historique qui piétine l’érudition honnête et la vérité historique, fait honte aux Américains en ne soulignant que les péchés de leurs ancêtres et enseigne des allégations de racisme systémique qui ne peuvent être éliminées que par plus de discrimination, est une idéologie destinée à manipuler les opinions plus qu’à éduquer les esprits », peut-on lire dans le rapport.

Le rapport de 1776 a été retiré du site de la Maison-Blanche après la transition présidentielle. Il peut toujours être consulté sur le site Internet archivé de la Maison-Blanche Trump.

Élections américaines – Retour de Trump en Floride acclamé

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ