Les joies inattendues de la tenue d’un journal intime

Il existe une infinité de façons de tenir un journal, et chacune d'entre elles vous rapproche de vous-même.
Par Jennifer Margulis
21 septembre 2021
Mis à jour: 21 septembre 2021

J’étais dans une librairie à la recherche d’un nouveau journal. J’en ai tiré un avec l’image du tableau Nuit étoilée de Vincent Van Gogh sur la couverture, j’ai évalué le nombre de pages qu’il contenait et vérifié le prix. Il avait des lignes. Un journal sans lignes est meilleur pour dessiner et faire des croquis, ce que j’aime faire, mais à part ça, il semblait parfait. Il avait un ruban cousu au dos pour servir de marque-page et suffisamment de pages pour me permettre de tenir plusieurs mois.

Je m’efforce d’être minimaliste, mais choisir un nouveau journal est un rituel que je pratique trois ou quatre fois par an. Cela me remplit d’optimisme et d’un sentiment d’excitation. Pour moi, commencer un nouveau journal, c’est toujours comme trouver un nouvel ami.

Un journal pour améliorer votre santé

Que faites-vous de toutes vos pensées ? Comment faites-vous le tri dans vos idées ? Comment s’assurer que l’on est sur la bonne voie pour vivre sainement et en pleine conscience ? Je pense que tout le monde peut tirer profit de la tenue d’un journal. Vous n’avez pas besoin d’être un écrivain. Vous n’avez pas besoin de savoir épeler les mots. Si vous avez l’esprit actif, ou si vous cherchez à améliorer votre vie, la tenue d’un journal vous aidera.

En effet, les experts affirment que la tenue d’un journal peut améliorer votre bien-être émotionnel, réduire votre stress quotidien, vous aider à résoudre des problèmes et à gagner en clarté mentale et émotionnelle.

« Les recherches sur les nombreux avantages de la tenue d’un journal sont de plus en plus nombreuses », écrit Marjorie Ingall, auteur du livre Mamaleh Knows Best : What Jewish Mothers Do to Raise Successful, Creative, Empathetic, and Independent Children (Mamaleh Knows Best : Ce que font les mères juives pour élever des enfants créatifs, empathiques et indépendants), dans un article du magazine américain Real Simple.

« Des études suggèrent que cette habitude peut renforcer votre système immunitaire, réduire votre rythme cardiaque et atténuer certains symptômes de la dépression, de l’anxiété et du syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Tenir un journal peut également améliorer votre image corporelle. »

Dans une série de différentes expériences menées à la fin des années 1980 et dans les années 1990, le Dr James Pennebaker, professeur de psychologie à l’université du Texas-Austin, et ses collègues ont également constaté que la tenue d’un journal avait plusieurs avantages pour la santé. Comme l’explique l’association américaine de psychologie American Psychological Association dans un article de synthèse, M. Pennebaker a découvert que le fait d’écrire sur des expériences stressantes ou traumatisantes aidait les gens à réduire leurs visites chez le médecin, à mieux réagir au système immunitaire et même à améliorer leur tension artérielle.

Cette recherche a trouvé un écho dans l’esprit de Shevawn Armstrong, qui prépare un master en leadership pour l’éducation au développement durable à l’université d’État de Portland, dans l’Oregon. Mme Armstrong écrit dans un journal presque tous les jours depuis plus de 23 ans, depuis son adolescence.

Contrairement à moi, elle a toujours utilisé le même livre noir vierge de taille standard pour noter ses pensées. Elle a tous ses journaux, classés par ordre chronologique, sur des étagères dans le salon de sa petite maison. Les pages de son journal contiennent souvent des listes de choses à faire, des éléments de calendrier et des phrases significatives dont elle veut se souvenir.

« La tenue d’un journal est toujours un moyen de sortir les choses de ma tête pour qu’elles ne prennent pas de place, et un outil pour gèrer mes émotions », a déclaré Mme Armstrong. « Plus j’en apprends sur l’éducation des adultes, plus je pense que la réflexion est essentielle au processus d’apprentissage. »

De nombreuses méthodes

« Que vous recherchiez la paix, une meilleure perspective ou un exutoire créatif, il existe une méthode de tenue de journal qui peut vous aider », écrit Mme Ingall.

Et c’est vrai. Vous pouvez tenir un journal créatif, un journal de rêves, un journal d’exercices, un journal alimentaire, un journal de gratitude, un journal de poésie, un journal de voyage ou un autre type de journal. Et vous pouvez y écrire tous les jours, une fois par semaine, ou juste sporadiquement quand vous en avez envie ou que vous vous en souvenez. C’est l’une des choses que je préfère dans le journal : Il n’y a pas de bonne façon de le faire.

Cependant, si vous voulez tirer le meilleur parti de la tenue d’un journal, l’écrivain Julia Cameron, dans son livre très apprécié, Libérez votre créativité : osez dire oui à la vie!, recommande de rédiger ce qu’elle appelle des « pages du matin ». Mme Cameron a elle-même publié des ouvrages de fiction, de poésie, des ouvrages non fictionnels, et a même écrit des comédies musicales et réalisé un long métrage. Elle attribue à ses pages du matin, le mérite de l’avoir aidée à surmonter ses blocages créatifs. Les pages du matin sont trois pages d’écriture spontannée que vous faites chaque matin, dès que vous vous réveillez. L’idée est d’écrire tout ce qui vous passe par la tête, sans censure ni jugement, « avant que votre ego ne soit réveillé ». Pour Mme Cameron, les pages du matin sont la version de la méditation matinale.

Le moment où vous avez l’impression d’être à court de choses à écrire est souvent celui où vous touchez le gros lot, explique Mme Cameron dans son livre. Vous pourriez être surpris par la quantité de créativité qui surgit, lorsque vous continuez. Mme Cameron affirme que certaines de ses meilleures idées créatives sont apparues en écrivant ses pages du matin.

Mais même si l’habitude d’écrire trois pages ne débouche pas sur un scénario ou le grand roman américain, Mme Cameron insiste sur le fait que cela vous aidera à faire le vide dans votre esprit et à améliorer votre journée.

Comme Mme Cameron, le Dr Beth Jacobs a recommandé de remplir trois pages avec votre stylo sur le papier, soit environ 30 minutes, pour explorer vos pensées et évacuer vos émotions. Mme Jacobs est une psychologue clinicienne basée à Chicago et l’auteur du livre A Buddhist Journal : Guided Practices for Writers and Meditators (Un journal bouddhiste : pratiques guidées pour les écrivains et les les personnes qui méditent). Elle pense que le fait de faire suivre la séance d’écriture spontannée de quelques minutes d’écriture positive ou de questions de réflexion vous aidera à tirer le meilleur parti de l’expérience du journal.

Rapide et facile

Erin Stone, coach de santé et de vie basée à Ashland, dans l’Oregon, est une fervente partisane de la tenue d’un journal, en particulier d’une méthode appelée « journal de cinq minutes ».

Cette écriture guidée se concentre sur les aspects extraordinaires de la journée. Il s’agit notamment de dresser la liste de ce pour quoi vous êtes déjà reconnaissant, ainsi que de ce qui vous aidera à rendre votre journée exceptionnelle. Mme Stone dit qu’elle partage régulièrement cet outil simple et efficace avec ses clients et que les résultats sont toujours positifs.

« La tenue d’un journal est un excellent moyen de clarifier l’objectif de la journée, de résoudre les problèmes qui ont pu surgir et de disposer de l’espace et de l’emplacement nécessaires pour exprimer sa gratitude », a déclaré Mme Stone.

Erin Stone dit qu’elle profite de ce processus autant que ses clients.

« C’est vraiment une pratique agréable, qui a fait une énorme différence dans mon esprit tourmenté par l’anxiété », a-t-elle déclaré.

Et le journal des rêves ?

Le Dr Timothy March, chiropracteur à Ashland, dans l’Oregon, qui se concentre sur la santé holistique du corps entier, s’est intéressé à la tenue d’un journal des rêves il y a dix ans, dans le but de découvrir et d’apprendre davantage sur lui-même. Il voulait apprendre à se connaître « au niveau le plus profond possible », dit-il.

M. March garde donc un petit livre et un stylo à côté de son lit. Chaque fois qu’il fait un rêve particulièrement frappant, M. March l’écrit dans son journal. Il le fait dès qu’il commence à se réveiller, en notant le rêve avec autant de détails que possible. Il utilise ce journal des rêves comme un outil d’évaluation personnelle, pour explorer et prêter attention au « sens caché ou à la vérité profonde » du symbolisme révélé par son subconscient.

M. March a trouvé que son journal des rêves était particulièrement utile, lorsqu’il faisait des rêves intenses ou récurrents. Selon lui, lorsque ses rêves se répètent constamment, il sait qu’il s’agit d’un signal pour y prêter attention.

Mais il n’est pas nécessaire de tenir un journal pour s’explorer plus en profondeur. Mon amie Paula Lynam, une éducatrice qui vit également à Ashland, est une personne qui aime la nature. Pendant l’été, elle essaie d’aller camper tous les jeudis, en visitant des endroits reculés du nord de la Californie, du sud de l’Oregon et de l’État de Washington.

Paula aime être tranquille, seule et à l’écoute du monde naturel. Elle tient donc un journal de la nature, où elle note et dessine les plantes, les oiseaux et les animaux qui croisent son chemin. Elle dit que le journal de la nature n’est pas seulement un compte rendu de ses aventures. Il l’aide également à prêter attention et à se sentir connectée à la beauté naturelle de la côte ouest.

Une page du journal de la nature que Paula Lynam tient, lorsqu’elle campe dans les États de Washington, de l’Oregon et de Californie.
Paula Lynam shows a page from the nature journal she takes her while camping in Washington, Oregon, and California
Paula Lynam montre une page du journal de la nature qu’elle emporte avec elle lorsqu’elle campe. (Paula Lynam)

~~~

J’ai remis le journal Van Gogh sur l’étagère et j’ai opté pour un livre vierge moins cher avec des roses sur la couverture. Celui-ci avait des pages non lignées, j’avais donc de la place pour dessiner. J’avais hâte de me faire une tasse de thé vert et de commencer à écrire dedans, ce que j’ai fait dès que je suis rentrée chez moi. Le simple fait de penser à tenir un journal me rend plus calme, plus claire et plus intentionnelle. Le nouveau journal glissé sous mon bras, j’étais inondée de bonheur. Tout était possible. Les pages blanches m’appelaient.

Comment s’y mettre ?

Vous êtes peut-être convaincu que vous devriez vous aussi essayer de tenir un journal. Alors, par où commencer ?

1. Choisissez votre journal.

Vous pouvez utiliser une application, un programme en ligne ou, à l’ancienne, vous acheter un livre aux pages blanches ou lignées pour y écrire. Si vous préférez utiliser du papier libre (c’est ce que recommande Julia Cameron, experte en journalisme), procurez-vous un bloc de papier ligné ou une rame de papier vierge pour commencer. Si vous ne supportez pas l’idée d’écrire, mais que vous voulez quand même tenir un journal, envisagez de faire des enregistrements vocaux quotidiens au lieu de rédiger des textes.

2. Rassemblez vos outils d’écriture.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un stylo que vous aimez, mais il est également utile d’avoir un crayon bien taillé, des marqueurs de couleur et peut-être même des souvenirs récents (tels que des tickets de cinéma ou des biscuits de fortune) à coller dans votre journal.

3. Décidez de la fréquence.

Planifiez le moment où vous allez tenir votre journal. À la première heure le matin ou avant de vous coucher le soir ? Pendant votre pause déjeuner, au travail ? Partagez votre objectif avec un ami ou un parent, et demandez-lui de vous tenir au courant pour vous aider à rester sur la bonne voie.

4. Recueillez des suggestions.

Marelisa Fabrega, qui gère le site Web DaringtoLiveFully.com, propose 119 questions ouvertes sur son site Web (par exemple, « Qu’est-ce qui vous fait peur ? » et « Les endroits que vous avez aimé visiter »). Mme Fabrega recommande de conserver ces messages sur des bouts de papier dans un bocal et d’en choisir un chaque jour pour inspirer la rédaction de votre journal.

5. Amusez-vous !

N’oubliez pas qu’il n’y a pas de particulièrement bonne façon de tenir un journal, que l’orthographe n’a pas d’importance et que vous pouvez écrire ce que vous voulez. Une phrase par jour est aussi bien que cinq pages. Quelle que soit la façon dont vous le faites, il s’agit d’une pratique merveilleuse pour soutenir votre santé et votre bien-être général. Appréciez-la. La tenue d’un journal doit être une source d’inspiration, pas une corvée.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ