Bon Jovi et sa femme sont propriétaires de deux restaurants où les gens dans le besoin décident s’ils veulent payer

Par Romina Garcia
2 novembre 2019 Mis à jour: 2 novembre 2019

Jon Bon Jovi et son épouse Dorothea ont ouvert deux restaurants dans le New Jersey (États-Unis) en 2016, mais ceux-ci sont très différents de ceux que vous connaissez probablement déjà : leurs clients paient seulement s’ils en ont les moyens.

Le couple a ouvert deux succursales Soul Kitchen (cuisine pour l’âme) où les clients qui n’ont pas d’argent peuvent manger la même chose que ceux qui peuvent payer, un modèle qui était l’idée de Dorothea. « Ma femme fait tout le travail », reconnaît Bon Jovi. « Et c’est moi qui reçois tout le mérite », plaisante-t-il en entrevue avec magazine People.

Des convives de tous les milieux socio-économiques se réunissent autour de tables collectives, car le restaurant sert à la fois des clients qui paient et des clients dans le besoin.

« Il faut imaginer qu’on n’irait jamais manger à la soupe populaire, ainsi on ne rencontrerait jamais ces gens », explique Lou Morreale, directeur général du restaurant. « Ainsi, ici, la cuisine communautaire permet vraiment aux gens de venir faire du bénévolat ou de venir prendre un repas avec des personnes dans le besoin. Vous les rencontrez, ils vous connaissent. De plus, c’est une sorte de communauté. »

Le chanteur américain John Bon Jovi et sa femme Dorothea (JEWEL SAMAD/AFP vía Getty Images)

Tous les ingrédients utilisés dans le menu sont de haute qualité, comme le saumon à la poêle, le pain de maïs au jalapeño fait maison et le riz aux épinards.

Jon et Dorothea se sont rencontrés au collège dans le New Jersey et sont ensemble depuis une trentaine d’années.

La femme de Bon Jovi est dans chaque détail de l’organisation et de la décoration du restaurant : « Tout. La combinaison des couleurs, l’aspect de l’endroit, les étagères », détaille Bon Jovi.

Dans ce restaurant, non seulement vous mangez, mais vous faites aussi du bien aux autres. « Vous ne savez jamais quelle est la raison pour laquelle quelqu’un est ici, et c’est ça l’idée. Que n’importe qui vienne ici pour dîner », a dit Bon Jovi. « Vous recevez juste un bon repas et vous faites aussi du bien », a-t-il ajouté

Le chanteur américain Jon Bon Jovi et son épouse Dorothea après l’ouverture de BEAT (Bringing Everyone All Together) à Toms River, New Jersey, le 10 mai 2016. (JEWEL SAMAD/AFP via Getty Images)

En vérité, manger à Soul Kitchen, dont les succursales sont dirigées par des bénévoles du New Jersey, n’est en aucun cas une expérience conventionnelle : « Les gens sont assis collectivement parce que nous voulons que les gens ici se lisent les uns aux autres. On ne sait jamais à côté de qui on est assis. Vous ne savez pas si c’est quelqu’un qui est dans le besoin ou si c’est quelqu’un qui va payer. Ce n’est pas vraiment de ça qu’il s’agit. Ce que vous allez trouver a tellement rapport avec votre voisin », explique le chanteur. « Les Américains d’aujourd’hui sont très prudents… Lorsque vous êtes dans un restaurant, vous pensez que vous envahissez mon espace, eh bien, il n’y a aucune barrière ici. Tous ensemble. Et, à votre tour, vous engagez une conversation sur la nourriture ou ce que vous aimez, ou quoi que ce soit d’autre. Et vous en apprenez davantage sur vous-même. »

Les clients qui peuvent payer peuvent le faire par carte ou avec du bénévolat. « Si vous n’avez jamais dîné avec nous auparavant, nous vous demandons d’acheter une carte de paiement à l’avance, à moins que vous ne soyez en fait un bénévole, auquel cas nous vous donnons la possibilité de faire du bénévolat avant ou après votre repas », explique Bon Jovi. « Il y a un système de confiance ici. Nous ne nous attendons donc certainement pas à ce que quelqu’un dîne et parte en courant. »

Jon et Dorothea travaillent également pour la Jon Bon Jovi Soul Foundation, qui a construit 500 logements abordables. « Nous avons été tellement bénis et chanceux », reconnaît Dorothea. « Il est tout simplement inacceptable de voir des gens incapables de nourrir leur famille », souligne-t-elle.

Le cœur noble du couple n’a pas cessé de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin, et leurs fans collaborent sûrement déjà à la bonne cause.

RECOMMANDÉ