Joyeux 75e anniversaire, Sam Elliot! L’acteur du vétéran «Beau Bebbett» dans «The Ranch» se bonifie avec l’âge

Par Michael Wing
12 août 2019 Mis à jour: 12 août 2019

L’acteur à la voix de vrai cow-boy et à la moustache légendaire tout droit sortie du Far West vient de souffler ses 75 bougies.

Malgré l’âge de Sam Elliot la carrière qu’il s’est construite à Hollywood ne semble jamais vieillir ; elle se bonifie plutôt au gré du temps.

Il a débuté comme le parfait joueur de cartes de cow-boy dans Butch Cassidy et le Kid en 1969, et ce personnage de western l’a toujours accompagné depuis. Mais il a réussi à se développer et à prendre son envol à partir de là.

Mieux connu pour ses rôles dans la série télévisée Gunsmoke (ou Police des plaines) en 1972 et, plus récemment, dans le film Tombstone en 1993, comme Virgil Earp, l’élu du compté, Elliot a prouvé que l’âge n’avait que des vertus pour lui.

Pourtant, Elliot a réussi à élargir sa gamme depuis lors, en se réinventant dans l’émission télévisée à succès de Netflix The Ranch, une sitcom comique. Il y incarne Beau Roosevelt Bennett, un vétéran de la guerre du Vietnam qui travaille dans un ranch depuis son retour du champ de bataille.

En 2018, travaillant avec Bradley Cooper dans le premier film de ce dernier comme réalisateur, Elliot a rempli un rôle de directeur de tournée dans A Star is Born.

En plus d’être tombée dans un créneau à succès à Hollywood depuis cinq décennies, la vie amoureuse d’Elliot a résisté à l’épreuve du temps. Il est marié à l’actrice Katherine Ross depuis plus de 35 ans. Il se rappelle l’avoir d’abord vue sur le plateau de Butch Cassidy, bien qu’ils n’aient parlé que plus tard.

« Tout ce que je pouvais faire, c’était de regarder Katharine faire ses allers et venues. Nous n’avons pas du tout parlé. Je l’ai beaucoup vue parce que je savais qui elle était, et je n’étais qu’un gars parmi d’autres à l’époque », a confié Sam à NewsOK.

« Je n’ai pas osé lui parler à l’époque. C’était la première dame. J’étais une ombre sur le mur, un figurant glorifié dans une scène dans un bar », a dit Sam à l’AARP.

Ce n’est que dix ans plus tard, lorsqu’ils ont joué ensemble dans le film d’horreur The Legacy, qu’ils se sont mis en couple. Ils se sont finalement passés la bague au doigt en 1984 et ont pu maintenir leur relation au fil du temps, mettant au monde leur fille Cleo Ross Elliot.

« Nous avons une sensibilité commune, mais nous travaillons aussi à renforcer notre relation », a expliqué Sam, partageant son secret pour un mariage réussi. « C’est comme ça que les relations arrivent à perdurer. » Un mariage demande du travail, admettra-t-il, surtout dans leur univers où il n’est pas facile de rester ensemble très longtemps à cause des horaires.

Il est aussi fort probable qu’une partie du charme de cow-boy d’Elliot – cette voix masculine, virile et durable, digne d’un vrai gentleman, et cette moustache d’un autre temps – l’ont aidé à la garder.

Même maintenant avec ses cheveux argentés et sa moustache assortie, cette silhouette crève toujours l’écran. Son rôle en 2015 dans Il est toujours temps d’aimer (I’ll See You in My Dreams), a brisé toutes les règles en dépeignant une relation dans les dernières années entre l’acteur et une femme du même âge. Ce rôle a donné vie à un truisme sur l’âge — à savoir qu’il est souvent mal compris par les plus jeunes.

Un chapeau-bas bien mérité pour saluer ce comédien aimé et durable à l’occasion de sa 75e année de vie sur cette terre. Puissiez-vous maintenir la santé, faire encore plus de grands films, garder votre amour encore, et rester avec nous le plus longtemps possible, Sam Elliot !

Les acteurs Blythe Danner et Sam Elliott assistent à la projection spéciale à Los Angeles de « I’ll See You In My Dreams » à West Hollywood, Californie. (©Getty Images | Alberto E. Rodriguez)
RECOMMANDÉ