Des jumeaux à naître atteints d’une maladie potentiellement mortelle subissent une intervention chirurgicale de survie dans le ventre de leur mère

Par Robert Jay Watson
17 octobre 2019 Mis à jour: 17 octobre 2019

Les jumeaux apportent deux fois plus de joie aux parents, mais ces grossesses spéciales comportent aussi des risques plus grands. Pour une mère enceinte de Caroline du Nord qui avait des jumelles en route, une échographie à 20 semaines a révélé une maladie rare qui menaçait la vie de ses deux bébés.

Le syndrome de transfusion fœto-fœtale, également connu sous le nom de syndrome transfuseur-transfusé (en anglais, TTTS), où le flux sanguin normal dans l’utérus est perturbé, et peut devenir mortel. Le Dr Courtney Stephenson, le chirurgien qui soignait la mère, a dit à la station de télévision WSOC que sans traitement, le taux de mortalité est de « 80 à 100 % ».

Le temps était compté, alors sans attendre, le Dr Courtney Stephenson a décidé d’opérer in utero, en utilisant une procédure de pointe. C’était le seul espoir de sauver les bébés.

Les futurs parents Jeremy et Lauren Swanson, ont été dévastés lorsqu’ils ont appris la nouvelle de cette affection. Le Centre de soins fœtaux du réseau de santé Atrium de la ville de Charlotte, où ils ont été traités, décrit le syndrome comme un déséquilibre fondamental du flux sanguin vers le placenta. Le placenta de la mère favorise la circulation sanguine vers un fœtus, le « receveur », qui à son tour produit trop d’urine, ce qui peut causer au bébé une insuffisance cardiaque. Pendant ce temps, le deuxième fœtus souffre d’un déficit de débit sanguin.

Heureusement, ils étaient entre de bonnes mains au Centre de soins fœtaux, qui se spécialise dans le traitement des jumeaux atteints d’une maladie potentiellement mortelle. « Les gens qui viennent ici se sentent totalement désemparés et désespérés d’apprendre que leurs bébés ne vivront pas », a déclaré le Dr Stephenson à WSOC.

Une fois l’intervention commencée, il était clair que le fœtus « receveur », que les Swanson nommaient Ruby, était en grave danger d’arrêt cardiaque. « Je pouvais voir le rythme cardiaque de Ruby sur l’écran », a dit Lauren Swanson au WSOC. « Je le voyais à peine battre. »

Comme l’explique le Dr Stephenson sur le site Web du Centre de soins fœtaux de la ville de Charlotte, la procédure est complexe. « Le seul moyen de vraiment soulager le cœur du bébé qui ne fonctionne pas, c’est de séparer le système vasculaire. »

Maman Lauren Swanson a dit au Dr Stephenson qu’ils devaient essayer de sauver Ruby, peu importe les chances. Lorsque l’intervention chirurgicale, qui a été pratiquée in utero, a été effectuée, le flux sanguin s’est égalisé entre elle et sa sœur Reagan. Ce fut un succès.

Mais une surprise les attendait le lendemain, lorsqu’une échographie a révélé que le cœur des deux bébés battait normalement. « Le lendemain, nous avons été complètement époustouflés », se souvient le Dr Stephenson. Les Swanson croyaient qu’une puissance supérieure était à l’œuvre. « Dieu veillait sur nous », a dit Jeremy Swanson au WSOC.

Les bébés sont nés sans complications supplémentaires, et on ne pense pas qu’ils souffriront des effets négatifs du syndrome à l’avenir. Lauren Swanson a ajouté : « On entend parler de miracles, mais[quand] ça vous arrive, ça vous change à jamais. »

RECOMMANDÉ