Des jumeaux siamois joints par la tête sont séparés après 27 heures de chirurgie – ils deviennent plus forts malgré les défis à relever

Par EMG Inspired Staff
15 octobre 2019 Mis à jour: 15 octobre 2019

Ces jumeaux ne savaient pas à quoi ressemblait l’autre, jusqu’à ce qu’ils subissent une intervention chirurgicale exténuante de 27 heures, qui a changé leur vie. Ce fut réconfortant de les voir se faire un câlin dans leur salle de rééducation quand ils se sont regardés pour la première fois, après 14 mois !

Cette journée incroyable s’est déroulée le 13 octobre 2016, à l’hôpital Montefiore, dans l’État de New York, États-Unis, lorsque deux jumeaux, Anias et Jadon McDonald, nés unis par la couronne de leur tête, ont été séparés avec succès.

Leurs parents, Christian et Nicole McDonald, ont tous deux été ému aux larmes, lorsque les prunelles de leurs yeux ont été transporté hors du bloc opératoire.

L’équipe chirurgicale, dirigée par le Dr Goodrich, l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la chirurgie du crâne, a passé 16 heures périlleuses à séparer leurs têtes l’une de l’autre, et le reste du temps à reconstruire leurs crânes. Jadon a d’abord été sorti de la salle d’opération, suivi d’Anias. C’était la cinquante-deuxième opération de séparation de jumeaux craniopagus, du Dr Goodrich.

L’opération, qui a coûté 2,5 millions de dollars (2 266 637,50 €), a été complexe, car en plus d’avoir les têtes jointes, les garçons partageaient aussi 5,5 centimètres de tissu cérébral, et avaient des vaisseaux sanguins entrelacés.

Malgré le risque extrême que la chirurgie puisse causer la mort ou des complications développementales pour leurs garçons, Christian et Nicole, qui ont tous deux quitté leur emploi pour rester près de l’hôpital, ont donné le feu vert pour l’opération, car il y a tout de même un taux de mortalité de 80 % pour des jumeaux siamois, n’étant pas séparés avant leurs 2 ans.

Le duo s’est rapidement rétabli, le rétablissement le plus rapide jamais enregistré dans l’histoire de la séparation de jumeaux craniopagus, bien que la guérison d’Anias ait été un peu plus lente, en raison de crises convulsives et de virus.

« Bien que son rétablissement ait été bombardé d’infections, de fièvres et de difficultés à respirer et à manger, je peux dire avec une fierté absolue qu’aujourd’hui Jadon est presque complètement rétabli et tente de rouler dans son lit pendant que nous parlons. Il n’est rien de moins qu’un miracle », a écrit sa mère, Nicole McDonald, dans un post sur Facebook .

Elle a ajouté : « Mon Anias. Magnifique bébé. Son parcours sera beaucoup plus difficile que celui de Jadon. Je ne sais pas pourquoi cet enfant doit toujours escalader des montagnes escarpées, mais il le fait. Au cours des quatre dernières semaines, il n’a pas beaucoup bougé par lui-même, mais il a démontré sa capacité à bouger les deux bras et les deux jambes en pleurant. J’essaie désespérément de m’accrocher à tous les progrès positifs qu’il a faits. »

Ils ont été emmenés dans la même salle de rééducation, cinq semaines plus tard.

La vidéo montrant les adorables jumeaux se faisant des câlins sur leur lit d’hôpital étaient réconfortantes. Pour la première fois en 14 mois, les deux frères ont finalement réussi à se voir. Ils semblaient étonnés et ravis à la fois, se serrant les mains de temps en temps.

« Notre épreuve a été atroce. Je ne souhaiterais pas que cette situation se produise pour qui que ce soit. Mais je ne souhaite pas qu’elle ne nous soit jamais arrivé non plus. Dans cette difficile situation, nous avons reçu beaucoup de bénédictions », a écrit Nicole.

Après l’opération, les garçons sont allés en rééducation. Bien que le chemin de la guérison n’ait pas été facile pour Anias, la famille McDonald n’a pas oublié de s’amuser.

Six mois après l’opération, Nicole a partagé une photo des jumeaux sur Facebook avec leur frère aîné, Aza, lors d’un pique-nique familial.

Elle a écrit : « Tous les mauvais jours mis ensemble ne mettent même pas un soupçon d’ombre sur cette journée si merveilleuse ! À plus tard éternuements et nez qui coule, fièvre et oxygène supplémentaire. Nous nous sentons bien ! Tous ensemble et dehors, par un jour de 26 degrés…. Constatant nos bénédictions, et allant de l’avant. »

En janvier 2019, Christian et Nicole ont rencontré une équipe de nouvelles de la chaîne de télévision CNN, pour partager les progrès de leurs jumeaux de 3 ans.

Nicole dit que Jadon, qui se rétablit plus rapidement, est « comme une personnalité sur pattes », tandis qu’Anias, qui est confiné dans un fauteuil roulant spécialement conçu pour lui, est la « toile blanche qui attend de devenir un chef-d’œuvre ».

Tandis que Jadon peut lire les mots à haute voix, Anias se démène pour parler.

De plus, Anias souffrait d’eczéma grave aux chevilles et aux jambes et subissait jusqu’à 15 crises par jour.

Malgré les difficultés, les McDonald étaient heureux d’avoir pris la décision de séparer les jumeaux, qui n’auraient probablement pas survécus s’ils seraient restés joints ensemble.

De plus, l’épreuve les a rapprochés encore plus.

« Je pense que nous devenons de plus en plus forts et meilleurs chaque jour. Je veux dire que je suppose qu’ils disent, vous savez, parfois les circonstances sont difficiles », a dit Christian. « Vous passez à travers le feu, vous en resortez plus fort de l’autre côté, et je pense que c’est définitivement vrai pour nous. Ça nous a définitivement rendus meilleurs en tant que couple. »

Peu importe ce que l’avenir réserve à Jadon et Anias, Christian et Nicole sont optimistes.

« C’est un enfant sans limites », a dit Nicole. « Anias peut faire des choses étonnantes, et fera des choses étonnantes. Mais ce n’est pas seulement de faire un pas de géant. C’est quelque chose qui va se réaliser progressivement. »

« Les garçons, ce ne sont peut-être pas des enfants tout à fait normaux comme vous et moi l’avons été », a dit Christian. « Mais ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas avoir une belle vie. »

En ce moment, Nicole et Christian se concentrent à savourer chaque moment qu’ils ont avec les garçons, à les regarder grandir et à franchir de nouvelles étapes importantes.

« Pour la première fois, j’ai promené Anias dans la poussette et il a gardé la tête relevée pendant tout ce temps. Je sais que cela semble dérisoire, mais c’est monumental », a écrit Nicole sur Facebook, en mars 2019.

Continuez à vous battre, Jadon et Anias ! Nous espérons que vous deviendrez tous les deux plus stables, plus forts et meilleurs, chaque jour.

RECOMMANDÉ