Des jumelles britanniques âgées de 101 ans se rencontrent chaque semaine malgré une distance de plus de cent kilomètres l’une de l’autre

Par SWNS
26 juillet 2021
Mis à jour: 26 juillet 2021

Les jumelles les plus âgées de Grande-Bretagne, qui ont fêté leur 101e anniversaire en juin, se retrouvent chaque semaine malgré une distance de plus de cent kilomètres.

Edith Dumbleton et Dorcas Tobin sont nées le 28 juin 1920 dans leur maison familiale de Banbury, en Angleterre. Ces sœurs non identiques ont connu 25 premiers ministres et quatre monarques.

« C’est merveilleux que nous ayons atteint cet âge, car nous ne connaissons personne d’autre qui ait presque 100 ans, alors pour nous, c’est incroyable », a déclaré Edith, qui est plus âgée que Dorcas de 45 minutes. « Nous continuons à être fortes et à en tirer le meilleur parti possible. »

(G-D) Les jumelles Dorcas Tobin et Edith Dumbleton (SWNS)
Entre les deux, les sœurs comptent cinq enfants, treize petits-enfants et vingt-deux arrière-petits-enfants.

Selon la fille d’Edith, Christine Bemand, 67 ans, qui vit actuellement avec sa mère, les jumelles étaient issues d’un « milieu modeste » et leur père était ingénieur. Malheureusement, alors que les jumelles n’avaient que 3 ans, leur père est décédé.

« Leur mère a élevé les cinq enfants en tant que mère célibataire, une éducation frugale qui ne semble pas leur avoir fait de mal », ajoute Christine.

Les sœurs ont quitté l’école à 14 ans pour travailler dans les maisons familiales, effectuant des tâches ménagères jusqu’à ce que la Seconde Guerre mondiale éclate.

« C’est alors qu’elles ont eu l’occasion de s’échapper et toutes deux sont allées travailler pour Switch Guard, qui fabriquait des pièces pour les munitions », raconte Christine. « Dorcas n’a pas aimé tout ça et s’est engagée dans l’armée terrestre[corps de femmes employées aux travaux agricoles durant la guerre], mais ma mère est restée dans l’entreprise, et c’est là qu’elle a rencontré mon père après la guerre. »

« Toute ma vie, j’ai vécu à Banbury, sauf quand j’étais dans l’armée de terre. C’était l’une des meilleures périodes de ma vie. J’ai vraiment apprécié. On était au grand air », raconte la jumelle Dorcas. « En étant dans l’armée de terre, nous n’entendions pas de bombardements, à part celui qui était largué dans le canal. »

Edith et Dorcas lorsqu’elles avaient 21 ans (SWNS)

Edith a été mariée à Frederick pendant 50 ans, jusqu’à ce qu’il décède il y a 15 ans à l’âge de 89 ans. Le couple a eu trois enfants ensemble : Frederick, Kenneth et Christine.

Dorcas, quant à elle, a été mariée à Horace, un pompier de carrière, pendant 33 ans. Le couple a eu deux enfants : Robert et Susan. Horace meurt à l’âge de 80 ans.

Edith et Dorcas vivaient l’une de l’autre à l’opposé de Banbury et Christine raconte qu’elle se rendait avec sa mère chez Dorcas pour jouer avec ses cousins.

Christine a également raconté que les deux sœurs partaient en vacances chaque année à Bournemouth avec leurs maris jusqu’à il y a 30 ans, lorsque Horace, le mari de Dorcas, est décédé.

Les jumelles Edith et Dorcas avec leurs frères et sœurs (SWNS)

Les jumelles ont continué à vivre ensemble dans la même rue de Banbury jusqu’à il y a huit ans, lorsque la santé d’Edith a commencé à se détériorer et qu’elle a alors emménagé dans la famille de sa fille.

« Elle est presque aveugle et a des problèmes de mobilité », a déclaré Christine.

Selon Christine, Dorcas et Edith n’ont jamais été gâtées par les choses les plus agréables de la vie, et leur régime alimentaire était très basique, mais leur permettait de subvenir à leurs besoins.

« Ce n’était pas un régime riche ou quelque chose comme ça », a déclaré Christine. « Leurs attentes dans la vie étaient réalistes et elles n’ont pas été frappées par des déceptions auto-infligées dans la vie. »

De plus, grâce à leur mode de vie frugal, elles ont réussi à mettre de l’argent de côté pour les jours de pluie.

« Je suis très reconnaissante que, bien que nous ayons eu une vie frugale, nous ayons pu profiter de beaucoup de choses tout au long de celle-ci », a déclaré Dorcas. « Nous avons eu des moments difficiles, mais nous avons réussi à avoir beaucoup de bons moments et à profiter de nos vies.

« Nous n’avons jamais eu beaucoup d’argent, donc nous ne pouvions pas en perdre beaucoup, et cela nous a permis de ne pas être stressées. »

(SWNS)

Tirant le meilleur parti de ce qu’elles ont toujours, les deux sœurs font en sorte de passer du temps ensemble chaque semaine. Bien que deux heures les séparent, Dorcas se rend tous les mardis de Banbury, dans l’Oxfordshire, pour voir Edith à Leominster, dans le Herefordshire.

« Elles aiment se voir et aiment s’apporter des petits cadeaux, c’est très important pour elles », a déclaré Christine. « Quand Dorcas vient, elle apporte un pudding au pain qu’elle a fait cuire ou quelques tomates et ma mère veut toujours sortir pour acheter une barre de chocolat à Dorcas. »

Le duo inséparable a également passé tous ses anniversaires ensemble jusqu’au confinement de l’année dernière. Mais elles ont célébré leur 100e anniversaire reporté avec des membres de leur famille dans un pub du Worcestershire en juin dernier.

Admirative du lien inséparable qu’elles partagent, Christine pense que le fait qu’elles soient si âgées et que la plupart de leurs amis ne soient plus, a fait d’eux un « groupe en diminution », ce qui, selon elle, crée cette « proximité ».

(SWNS)

Dorcas, qui a survécu au cancer avec sa sœur Edith, a déclaré que les deux se portent très bien pour leur âge. Dorcas vit avec son fils, Robert. Elle possède une petite serre et aime jardiner.

« Maman aime toujours jardiner, ce qui lui permet de rester active, et elle est probablement plus en forme que moi », a déclaré Robert, 71 ans.

Les jumelles n’ont pas de régime secret pour leur longévité.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ