Jura : deux anti-5G ont détruit une antenne-relais, ils écopent de prison ferme

Par Emmanuelle Bourdy
23 juillet 2020
Mis à jour: 23 juillet 2020

Très clairement opposés à la 5G, deux hommes ont saccagé une antenne-relais dans le Jura, en avril 2020. Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier (Jura) les a condamnés à des peines de prison ferme. L’un des deux hommes s’est défendu en expliquant que la 5G était mauvaise pour la santé. L’autre n’a pas reconnu les faits.

Pour avoir vandalisé une antenne-relais installée dans la commune de Foncine-le-Haut (Jura), le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier a condamné les deux hommes à la prison ferme, a rapporté France Bleu Besançon. L’un, âgé de 39 ans, a reconnu les faits et a été condamné à quatre ans de prison ferme. L’autre homme, âgé de 58 ans, n’a pas reconnu les faits et a écopé de trois ans de prison.

Il s’agissait de la restauration d’une tourbière !

L’équipement, qui était en réalité une antenne-relais 4G, a été vandalisé avec des cocktails Molotov, relate encore France Bleu Besançon. Le plus jeune des deux hommes qui a reconnu les faits a expliqué qu’après avoir vu des engins de chantier à proximité de l’antenne-relais 4G, il a cru qu’il s’agissait de l’installation de la 5G. Son sang n’a fait qu’un tour et, « hors de lui », il a décidé d’agir en détruisant cette antenne-relais.

En réalité, les engins de chantier étaient destinés à la restauration d’une tourbière, à l’initiative du Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté. En aucun cas il était question de l’installation d’un équipement pour la 5G.

La 5G, nocive pour la santé ?

Le plus jeune des deux individus a expliqué pour sa défense que la 5G tuait les oiseaux et que son installation nécessitait l’abattage d’arbres. Il a ajouté qu’il avait également commis cet acte en raison de la nocivité de la 5G sur la santé.

Le débat sur la potentielle dangerosité de la 5G est en effet loin d’être clos. Malgré les messages officiels rassurants, les données de la littérature scientifique ne permettent pas de croire à une totale innocuité ; en particulier, de nouvelles données scientifiques publiées entre mars et mai 2020 alertent vivement les autorités sanitaires. Par ailleurs, le calendrier prévoit en effet le lancement effectif de la 5G dès décembre 2020.

De plus, le gouvernement avait fait passer en catimini une ordonnance pour faciliter l’installation de la 5G sur le territoire. L’ordonnance n° 2020-320 en question, datant du 25 mars 2020, était effectivement passée inaperçue, noyée parmi une vingtaine d’autres ordonnances adoptées pour lutter contre le coronavirus.

Également jugés pour avoir tenté d’incendier un restaurant McDonald’s

Lors de leur procès, les deux hommes étaient également jugés pour avoir tenté d’incendier en mai un restaurant McDonald’s situé à Champagnole, toujours avec des cocktails Molotov. Pour l’homme de 58 ans, propriétaire d’une pizzéria, il était insupportable de constater que le restaurant McDonald’s ne désemplissait pas – avec des files d’attente d’automobilistes – pendant que lui se trouvait en difficulté financière.

Le procureur de la République a admis que les deux hommes n’étaient pas considérés comme « de grands activistes ». Les deux hommes ont été placés en détention.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ