Kenya : le pays enregistre un nombre record de naissances d’éléphants

Par Léonard Plantain
10 septembre 2020
Mis à jour: 10 septembre 2020

Au Kenya, les naissances d’éléphants se multiplient, un signe que la lutte contre le braconnage commence à porter ses fruits. Aujourd’hui, le pays compte environ 34 000 pachydermes, soit plus du double qu’il y a 30 ans.

Grâce à la lutte contre le braconnage, mais aussi à la météo, le Kenya enregistre un nombre record de naissances d’éléphants. En effet, il y a 2 ans, le pays subissait d’importantes pluies et avait une végétation plus dense. La gestation étant de 22 mois chez les éléphants, cela a permis aux femelles de mener à terme leur gestation, relate France Info. Ajoutons à cela la diminution du braconnage, le Kenya a vu son nombre d’éléphants doubler, un record depuis 30 ans.

Même si le pays est encore loin de compter autant d’éléphants qu’il en existait dans les années 70, où ils étaient 275 000, les autorités kenyanes ont déclaré que « la lutte contre le braconnage porte ses fruits ». D’après leur rapport, en 2020, seuls 7 éléphants ont été braconnés dans le pays, contre 34 en 2019 et 80 en 2018. Actuellement, 34 000 éléphants vivent au Kenya, relate RTL.

Pour rappel, afin d’éradiquer le braconnage, le président kenyan Uhuru Kenyatta n’a pas hésité à brûler 100 tonnes d’ivoires d’éléphants, samedi 30 avril. Précédemment, en 2018, le ministre du Tourisme Najib Balala avait également déclaré : « Nous allons changer nos lois. Quiconque est attrapé avec de l’ivoire ou en train de tuer des animaux sauvages sera emprisonné à vie. C’est ce que nous voulons faire. »

FOCUS SUR LA CHINE – Une Mongole de 33 ans meurt au milieu des manifestations


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ