Kirghizstan: des chanteurs folkloriques pour éduquer sur la finance

Par Epochtimes.fr avec AFP
18 octobre 2019 Mis à jour: 18 octobre 2019

La banque centrale du Kirghizstan a fait appel à de célèbres chanteurs folkloriques pour éduquer la population de ce pays pauvre d’Asie centrale sur la finance, les taux d’intérêt et la bonne gestion du budget personnel.

La banque explique vouloir utiliser « des moyens traditionnels, historiques » pour expliquer son travail dans cinq publicités mettant en scène des chanteurs coiffés des traditionnels chapeaux en feutre et jouant le komuz.

« Ce n’est pas facile pour une personne ordinaire de comprendre ce que fait la banque centrale », souligne-t-elle dans un communiqué diffusé par les médias locaux.

Dans la première publicité, le célèbre barde Baïan Akhmatov félicite la banque pour sa maîtrise de l’inflation: « sans cela notre économie s’effondrerait », chante-t-il, ajoutant que les gens « se battent littéralement pour l’argent et le crédit ».

La banque centrale a précisé que les spots expliqueront les taux de change et la politique monétaire mais également la gestion du budget familial.

Les taux d’emprunt élevés pour les particuliers (plus de 20%) sont une source de mécontentement dans le pays.

Ces dernières années, des débiteurs ont manifesté devant des banques et des organisations de micro-crédits pour protester contre ce qu’ils estiment être des conditions de remboursement trop sévères et des méthodes de recouvrement de créances musclées.

Le Kirghizstan est aujourd’hui le deuxième pays le plus pauvre des 15 ex-républiques soviétiques. Plus de la moitié des six millions d’habitants vivent dans des zones rurales et des centaines de milliers ont émigré en Russie ou ailleurs pour travailler.

 

RECOMMANDÉ