Koh Lanta : une fonctionnaire révoquée pour avoir participé à l’émission de télé-réalité pendant son arrêt maladie

Par Laurent Gey - Epoch Times
31 octobre 2019 Mis à jour: 31 octobre 2019

Une candidate de la 15e saison de Koh Lanta a été révoquée de ses fonctions en juillet 2019 par sa participation à l’émission de télé-réalité de Tf1 alors qu’elle était en congé maladie. Elle était agent territorial titulaire depuis 2004 et maître nageuse au centre aquatique Coubertin de Clermont-Ferrand. 

Carole Poncelet, candidate de la 15e saison de Koh-Lanta diffusée en 2016, était en arrêt maladie pendant le tournage du célèbre jeu de TF1. Mis au courant, son employeur, Clermont Auvergne Métropole, a décidé de demander devant le tribunal administratif, la révocation définitive de sa fonctionnaire, une des sanctions les plus lourdes pour un fonctionnaire.

Selon ce dernier, « l’administration a été informée que pendant ses congés maladie, Mme F. a participé à des compétitions sportives d’escrime de haut niveau, a dispensé des enseignements de gymnastique au sein d’une association à Veyre-Monton et a participé à des émissions de télé réalité, le tout, sans demande d’autorisation de cumul d’activités à la collectivité employeur. »

On peut y lire également: « S’il n’est pas établi que la participation de [Carole Poncelet] à des compétitions sportives et à des émissions de téléréalité a porté atteinte à l’image de la fonction publique territoriale ou de la communauté urbaine Clermont Auvergne Métropole, » note la juridiction. « Il ressort en revanche des pièces du dossier que ces participations, largement médiatisées, ont entravé le bon fonctionnement du service, instaurant parmi les collègues de cet agent un sentiment d’injustice et des difficultés managériales, les interventions télévisuelles de [Carole Poncelet] ayant notamment été relayées par affichage sur son lieu de travail alors que ses collègues étaient sollicités au titre de son remplacement, l’intéressée étant en congé de maladie ».

Agent territorial titulaire depuis 2004, Carole Poncelet occupait un poste de maître-nageuse et était escrimeuse. Selon la métropole, elle a connu depuis 2009 « de nombreuses et longues périodes de congés de maladie ». La collectivité lui reproche une « multitude de fautes », notamment « sa participation à des émissions de téléréalité, dont Koh-Lanta au printemps 2015, toujours pendant des périodes de congé de maladie, parfois rémunérée et toujours sans autorisation de cumul d’activité ».

« Mme F. (nom donné par le tribunal) a apparemment su trouver des médecins pour lui prescrire des arrêts maladie lui interdisant de travailler, mais sans que cela lui interdise de pratiquer par ailleurs des activités physiques intenses », détaille la métropole.

Selon l’entourage de l’ex-escrimeuse, Carole Poncelet « assume qu’elle a commis une faute ».

RECOMMANDÉ