La banque centrale de Hongrie stocke 200 000 balles et des armes à feu

24 février 2016 Mis à jour: 25 février 2016

La banque centrale de Hongrie a acheté 200 000 balles et 112 armes à feu pour se protéger contre ce qu’elle décrit comme une augmentation des risques de sécurité internationale.

Selon un rapport de Bloomberg, les documents publiés sur un site enregistrant l’approvisionnement public montrent que la banque a acquis pour ses gardes de sécurité 112 armes de poing pour des balles Parabellum 9×19mm.

En répondant à la question d’un législateur hongrois sur la nécessité de ces armes, le gouverneur de la Banque nationale de Hongrie Gyorgy Matolcsy a déclaré dans un communiqué que la nécessité provient de l’accroissement du « risque pour la sécurité internationale » à cause du terrorisme, des menaces d’attentats à la bombe et des migrants.

Au cours des dernières années, le Premier ministre hongrois Viktor Orban et son parti de droite Fidesz ont été parmi les opposants européens les plus farouches quant à l’afflux de migrants en Europe. L’an dernier, la Hongrie a construit un mur le long de sa frontière avec la Serbie pour contenir l’afflux de migrants qui voyageaient à travers la Hongrie vers l’Europe occidentale.

La Banque nationale de Hongrie avait déjà attiré l’attention pour ses acquisitions d’œuvres d’art, telles que l’achat d’une œuvre du 16e siècle de Titien pour 14,3 millions d’euros, ainsi que de l’immobilier de luxe. La banque prévoit également près de 630 millions d’euros pour financer l’éducation en économie dans le but de corriger des visions néolibérales « obsolètes ».

Selon Bloomberg, les dépenses non conventionnelles de la banque ont été critiquées par d’éminents économistes de l’Académie des sciences de Hongrie, qui avaient déclaré plus tôt cette année que « l’argent public était utilisé sans contrôle par la banque centrale. »

Version anglaise : Hungary Central Bank Stockpiles 200,000 Bullets, Weapons

RECOMMANDÉ